Wiki Actu Francophone

avril 30, 2010

Suisse : le Parti libéral-radical s\’attaque au Conseil central islamique

Suisse : le Parti libéral-radical s’attaque au Conseil central islamique

Une nouvelle de Wikinews, la source d’informations que vous pouvez écrire.
Aller à : navigation, rechercher

Photographie du conseiller national Philipp Müller

30 avril 2010. – À la suite de la polémique naissante en Suisse autour du président du Conseil central islamique suisse (CCIS) Nicolas Blancho, le Parti libéral-radical a présenté jeudi une série de mesures visant à lutter contre l’extrémisme religieux en général et islamiste en particulier. Les autres partis réagissent à ces propositions qu’ils qualifient d’électoralistes.

Depuis quelques semaines, Nicolas « Abdullah » Blancho est omniprésent dans la presse nationale. Ce biennois, converti à l’Islam à l’âge de 16 ans, est aujourd’hui appelé le « Ben Laden de Bienne » et taxé d’« islamiste le plus dangereux du pays » par la Weltwoche. Président d’une organisation comptant un millier d’adhérents, il prône un islam rigoriste et a fait les gros titre ces dernières semaines en demandant la création d’écoles pour musulmans et en refusant de condamner explicitement la lapidation.

Devant ces déclarations, le Parti libéral-radical, par la voix du conseiller national Philipp Müller, soumet au Conseil fédéral une proposition, avant l’été, d’un projet de révision de la loi sur le maintien de la sûreté intérieure, dans le but de permettre aux agents fédéraux de mener des « recherches spéciales » telles que la surveillance des communications, ou des perquisitions secrètes sur des systèmes informatiques, afin, selon le député, d’« étouffer dans l’œuf les tendances dangereuses ». Pour son collègue Christian Lüscher, qui qualifie Nicolas Blancho « d’hurluberlu », il est important d’agir avant que le problème de l’islamisation de la Suisse et des groupes intégristes ne devienne trop grave.

Le parti propose également des mesures touchant les prédicateurs : interdiction pour les imams extrémistes étrangers de prêcher en Suisse, obligation de s’exprimer dans l’une des langues nationales et de suivre des cours d’intégration dans le cadre d’une filière complète de formation des imams est à étudier.

Bien que plusieurs partis se déclarent méfiants vis-à-vis du CCIS, ils dénoncent les propositions radicales comme de l’électoralisme visant à « surfer sur la vague anti-islam ». Même l’Union démocratique du centre, qui avait soutenu l’initiative populaire en faveur de l’interdiction des minarets, se montre critique en dénonçant un « sacrifice de la liberté ».

Sources


Protectbriefcase.gif Cet article est archivé et n’est plus librement éditable. Vous pouvez demander des rectifications (interwiki à ajouter, retirer ou modifier, orthographe, grammaire ou autre) dans la page Wikinews:Intervention sur une page archivée.

This text comes from Wikinews. Permission is granted to copy, distribute and/or modify this document under the terms of the Creative Commons Attribution 2.5 licence. For a complete list of contributors for this article, visit the corresponding history entry on Wikinews.

France : le Conseil d\’État suspend partiellement la révocation du chef d\’escadron de gendarmerie Matelly

France : le Conseil d’État suspend partiellement la révocation du chef d’escadron de gendarmerie Matelly

Une nouvelle de Wikinews, la source d’informations que vous pouvez écrire.
Aller à : navigation, rechercher
thumbs

30 avril 2010. – Le juge des référés du Conseil d’État a ordonné la suspension partielle de la radiation des cadres du chef d’escadron de gendarmerie Jean-Hugues Matelly. Ce dernier est, en outre, chercheur associé du Centre de recherche sociologique sur le droit et les institutions pénales au CNRS[1]. C’est à ce titre qu’il a, par le passé, publié plusieurs articles critiques sur la politique de sécurité des autorités de tutelles. En 2007, il a notamment co-écrit une étude concernant la manipulation des chiffres concernant la délinquance et les taux d’élucidation des affaires à plus de 100 %. Cette étude concernait une période où Nicolas Sarkozy était ministre de l’Intérieur. Loin d’être dithyrambique, il pointait du doigt le désengagement de l’État vis à vis des services publics, notamment ceux liés à la sécurité publique. De fortes réserves avaient été émises concernant le rattachement de la Gendarmerie nationale au ministère de l’Intérieur. Il n’en fallait pas plus pour que l’hôte de l’Élysée prononce à son encontre une révocation sèche pour manquement grave à son devoir de réserve.

L’intéressé a donc saisi le Conseil d’État de plusieurs recours. Un premier recours en référé-liberté est déposé, mais la Haute juridiction le déboute faute de situation d’urgence suffisamment caractérisée pour intervenir sous 48 heures. Jean-Hugues Matelly décide alors de saisir le juge de l’excès de pouvoir selon la procédure normale : une requête en annulation. Parallèlement, il saisit le Conseil d’un référé-suspension.

Le Haut magistrat a répondu favorablement à sa requête après avoir constaté que la condition d’urgence avait été remplie. Après avoir relevé « que s’il appartient au juge des référés de porter sur ce point une appréciation globale et, le cas échéant, de tenir également compte de l’intérêt public pouvant s’attacher à l’exécution rapide de la décision dont la suspension est demandée, la circonstance, invoquée par le ministre, que la mesure de radiation en cause se fonde sur un manquement au devoir de réserve dont le respect est nécessaire à la discipline et à la cohésion des armées n’est pas de nature à faire obstacle à ce que la condition d’urgence soit, en l’espèce, regardée comme remplie ».

Par la suite, le juge a estimé que le moyen tiré du caractère disproportionné de la sanction par rapport aux fait reproché constituait un moyen sérieux crée un doute sérieux sur la légalité de la décision de Nicolas Sarkozy.

Le juge a donc accueilli partiellement le recours en ne suspendant que les effets de la sanction : la privation de la rémunération et la perte du logement de fonction. La mesure reste provisoire et ne préjuge en rien sur la requête du fond.

Les réactions

Sur le blog Libération, plusieurs se félicitent de cette décision notant que « Sarkozy a un penchant pour la police et qu’il s’y ait fait des copains ». Le premier intéressé, l’ancien chef d’escadron, s’est réjouit de la nouvelle : « Je suis particulièrement heureux de cette décision […] Je suis surtout très fier d’être un citoyen de la République française. Permettez-moi, également, de rendre hommage à tous les chercheurs — ils œuvrent en quête de Vérité — et à tous les soldats et gendarmes de la République qui, en France et dans le monde, défendent nos valeurs de Liberté, d’Égalité et de Fraternité ».

La Direction générale de la Gendarmerie nationale est moins prolixe, se contentant de prendre acte de la suspension tout en relevant que la sanction reste maintenue.

Quant au monde politique, aucune personnalité n’a encore réagi à cette suspension.

Notes

Voir aussi

Sources


Wikinews
Cet article contient des éléments de journalisme de première main rédigé par un membre de Wikinews .
Ces articles peuvent être traduits en utilisant le Réseau de Traduction des Sources Primaires (WORTNET).


Protectbriefcase.gif Cet article est archivé et n’est plus librement éditable. Vous pouvez demander des rectifications (interwiki à ajouter, retirer ou modifier, orthographe, grammaire ou autre) dans la page Wikinews:Intervention sur une page archivée.

This text comes from Wikinews. Permission is granted to copy, distribute and/or modify this document under the terms of the Creative Commons Attribution 2.5 licence. For a complete list of contributors for this article, visit the corresponding history entry on Wikinews.

Hockey sur glace : les Canadiens de Montréal éliminent les Capitals de Washington

Hockey sur glace : les Canadiens de Montréal éliminent les Capitals de Washington

Une nouvelle de Wikinews, la source d’informations que vous pouvez écrire.
Aller à : navigation, rechercher

30 avril 2010. – Contre toute attente, les Canadiens de Montréal ont tenu tête aux Capitals de Washington. Les Canadiens ont remporté la série lors de la septième rencontre de la série éliminant ainsi les Capitals. Le Tricolore doit maintenant faire face aux champions en titre de la Coupe Stanley, les Penguins de Pittsburgh. Ce dénouement de la première ronde des séries de la Conférence de l’Est est surprenant, étant donné que les Capitals étaient classés au premier rang au classement de la conférence, tandis que les Canadiens se sont tout juste qualifiés pour les séries éliminatoires grâce à leur huitième position.

Source


Protectbriefcase.gif Cet article est archivé et n’est plus librement éditable. Vous pouvez demander des rectifications (interwiki à ajouter, retirer ou modifier, orthographe, grammaire ou autre) dans la page Wikinews:Intervention sur une page archivée.
  • Pages
  • Page Hockey sur glace de Wikinews « Hockey sur glace »
  • Page Canada de Wikinews « Canada »
  • Page États-Unis de Wikinews « États-Unis »
  • de Wikinews. Créer un article

This text comes from Wikinews. Permission is granted to copy, distribute and/or modify this document under the terms of the Creative Commons Attribution 2.5 licence. For a complete list of contributors for this article, visit the corresponding history entry on Wikinews.

Burundi : controverse à la suite de la suspension du droit de grève en période électorale

Burundi : controverse à la suite de la suspension du droit de grève en période électorale

Une nouvelle de Wikinews, la source d’informations que vous pouvez écrire.
Aller à : navigation, rechercher

Localisation du Burundi

30 avril 2010. – La décision du gouvernement burundais de « suspendre » le droit de grève pendant la période électorale suscite la controverse. Cette mesure frappe directement les syndicats de l’enseignement public, en grève depuis le 8 mars dernier et dont les négociations avec les autorités restent dans l’impasse. Ils réclament le versement d’arriérés de salaires.

« C’est une provocation et aussi c’est une fuite en avant, parce que, au niveau du gouvernement, au lieu d’accepter que l’on traite la question froidement qu’une solution consensuelle, le gouvernement utilise surtout des mesures impopulaires », a estimé Philibert Ngezahay, président du Conseil national du personnel de l’enseignement secondaire (CONAPES). Pour lui, « il s’agit d’une mesure de rétorsion inacceptable pour les enseignants. La grève va donc continuer jusqu’à ce le gouvernement nous paie l’argent qu’il nous doit ».

De son côté, Philippe Nzobonariba, porte-parole du gouvernement, a averti, dans un communiqué, que « si les enseignants persistent dans la grève, ça sera une rébellion contre la loi, ce qui constitue un acte pénalement répréhensible ».

Sources


Protectbriefcase.gif Cet article est archivé et n’est plus librement éditable. Vous pouvez demander des rectifications (interwiki à ajouter, retirer ou modifier, orthographe, grammaire ou autre) dans la page Wikinews:Intervention sur une page archivée.

This text comes from Wikinews. Permission is granted to copy, distribute and/or modify this document under the terms of the Creative Commons Attribution 2.5 licence. For a complete list of contributors for this article, visit the corresponding history entry on Wikinews.

Tour de Romandie cycliste 2010 : Richie Porte remporte la troisième étape contre-la-montre

Tour de Romandie cycliste 2010 : Richie Porte remporte la troisième étape contre-la-montre

Une nouvelle de Wikinews, la source d’informations que vous pouvez écrire.
Aller à : navigation, rechercher
Tour de romandie 2010.svg

Parcours du Tour de Romandie 2010
Voir aussi

Ensemble des articles sur le sujet
Interprojet
  • Wikipédia
  • Wikimédia Commons

Richie Porte pendant le contre-la-montre.

30 avril 2010. – L’Australien Richie Porte a remporté ce vendredi la 3e étape contre-la-montre du 64e Tour de Romandie. L’épreuve de 23,4 km se déroulait à Moudon, dans le canton de Vaud.

Le Slovaque Peter Sagan termine seulement 30e et perd le maillot jaune de leader du classement général au profit de l’Australien Michael Rogers.

Le Russe Artem Ovechkin s’empare du maillot blanc de meilleur jeune.

Aucun point n’étant attribué aujourd’hui aux classements du meilleur grimpeur et du meilleur sprinteur, le Français Thibaut Pinot et l’Américain Chad Beyer conservent respectivement les maillots rose et vert.

Classements

Étape

1. Flag of Australia.svg Australie Richie Porte Team Saxo Bank en 30min 54s
2. Espagne Espagne Alejandro Valverde Caisse d’Épargne + 26s
3. Flag of Russia.svg Russie Vladimir Karpets Team Katusha 27s
4. Flag of Australia.svg Australie Michael Rogers Team HTC-Columbia 29s
5. Flag of Russia.svg Russie Denis Menchov Rabobank 31s
6. Flag of Russia.svg Russie Artem Ovechkin Team Katusha m.t.
7. Flag of Slovenia.svg Slovénie Janez Brajkovič Team RadioShack 36s
8. Flag of France.svg France Christophe Moreau Caisse d’Épargne 51s
9. Flag of Slovenia.svg Slovénie Simon Špilak Lampre-Farnese Vini 54s
10. Flag of Portugal.svg Portugal Tiago Machado Team RadioShack 59s

Général

1. Flag of Australia.svg Australie Michael Rogers Team HTC-Columbia en 9h 56min 03s
2. Espagne Espagne Alejandro Valverde Caisse d’Épargne + 2s
3. Flag of Russia.svg Russie Vladimir Karpets Team Katusha 5s
4. Flag of Russia.svg Russie Artem Ovechkin Team Katusha 7s
5. Flag of Russia.svg Russie Denis Menchov Rabobank 9s
6. Flag of Slovenia.svg Slovénie Janez Brajkovič Team RadioShack 15s
7. Flag of Australia.svg Australie Richie Porte Team Saxo Bank 17s
8. Flag of France.svg France Christophe Moreau Caisse d’Épargne 24s
9. Flag of Slovenia.svg Slovénie Simon Špilak Lampre-Farnese Vini 35s
10. Flag of Portugal.svg Portugal Tiago Machado Team RadioShack 39s

Points

1. Flag of the United States.svg États-Unis Chad Beyer BMC Racing 18 points
2. Flag of France.svg France Jérémy Roy La Française des Jeux 6 points
3. Flag of Kazakhstan.svg Kazakhstan Andrey Zeits Astana 6 points

Montagne

1. Flag of France.svg France Thibaut Pinot La Française des Jeux 32 points
2. Flag of Russia.svg Russie Mikhail Ignatiev Team Katusha 24 points
3. Flag of the United States.svg États-Unis Chad Beyer BMC Racing 24 points

Photos de l’étape

Michael Rogers avec le maillot jaune sur le podium de l'étape
Michael Rogers avec le maillot jaune sur le podium de l’étape.

Chad Beyer avec le maillot vert sur le podium de l'étape
Chad Beyer avec le maillot vert sur le podium de l’étape.

Richie Porte dans le dernier virage du contre la montre
Richie Porte dans le dernier virage du contre la montre.
Jeannie Longo sur le plateau télévisé de la TSR à l'issue de l'étape à Moudon
Jeannie Longo sur le plateau télévisé de la TSR à l’issue de l’étape à Moudon.

Sources


Protectbriefcase.gif Cet article est archivé et n’est plus librement éditable. Vous pouvez demander des rectifications (interwiki à ajouter, retirer ou modifier, orthographe, grammaire ou autre) dans la page Wikinews:Intervention sur une page archivée.

This text comes from Wikinews. Permission is granted to copy, distribute and/or modify this document under the terms of the Creative Commons Attribution 2.5 licence. For a complete list of contributors for this article, visit the corresponding history entry on Wikinews.

Suisse : le Parti libéral-radical s’attaque au Conseil central islamique

Filed under: Non classé — admin @ 5:00

Photographie du conseiller national Philipp Müller

30 avril 2010. – À la suite de la polémique naissante en Suisse autour du président du Conseil central islamique suisse (CCIS) Nicolas Blancho, le Parti libéral-radical a présenté jeudi une série de mesures visant à lutter contre l’extrémisme religieux en général et islamiste en particulier. Les autres partis réagissent à ces propositions qu’ils qualifient d’électoralistes.

Depuis quelques semaines, Nicolas « Abdullah » Blancho est omniprésent dans la presse nationale. Ce biennois, converti à l’Islam à l’âge de 16 ans, est aujourd’hui appelé le « Ben Laden de Bienne » et taxé d’« islamiste le plus dangereux du pays » par la Weltwoche. Président d’une organisation comptant un millier d’adhérents, il prône un islam rigoriste et a fait les gros titre ces dernières semaines en demandant la création d’écoles pour musulmans et en refusant de condamner explicitement la lapidation.

Devant ces déclarations, le Parti libéral-radical, par la voix du conseiller national Philipp Müller, soumet au Conseil fédéral une proposition, avant l’été, d’un projet de révision de la loi sur le maintien de la sûreté intérieure, dans le but de permettre aux agents fédéraux de mener des « recherches spéciales » telles que la surveillance des communications, ou des perquisitions secrètes sur des systèmes informatiques, afin, selon le député, d’« étouffer dans l’œuf les tendances dangereuses ». Pour son collègue Christian Lüscher, qui qualifie Nicolas Blancho « d’hurluberlu », il est important d’agir avant que le problème de l’islamisation de la Suisse et des groupes intégristes ne devienne trop grave.

Le parti propose également des mesures touchant les prédicateurs : interdiction pour les imams extrémistes étrangers de prêcher en Suisse, obligation de s’exprimer dans l’une des langues nationales et de suivre des cours d’intégration dans le cadre d’une filière complète de formation des imams est à étudier.

Bien que plusieurs partis se déclarent méfiants vis-à-vis du CCIS, ils dénoncent les propositions radicales comme de l’électoralisme visant à « surfer sur la vague anti-islam ». Même l’Union démocratique du centre, qui avait soutenu l’initiative populaire en faveur de l’interdiction des minarets, se montre critique en dénonçant un « sacrifice de la liberté ».

Sources


Protectbriefcase.gif Cet article est archivé et n’est plus librement éditable. Vous pouvez demander des rectifications (interwiki à ajouter, retirer ou modifier, orthographe, grammaire ou autre) dans la page Wikinews:Intervention sur une page archivée.

  • Page
  • Page Suisse de Wikinews « Suisse »
  • de Wikinews.
This text comes from Wikinews. Permission is granted to copy, distribute and/or modify this document under the terms of the Creative Commons Attribution 2.5 licence. For a complete list of contributors for this article, visit the corresponding history entry on Wikinews.

France : le Conseil d’État suspend partiellement la révocation du chef d’escadron de gendarmerie Matelly

Filed under: Non classé — admin @ 5:00
thumbs

Sommaire

30 avril 2010. – Le juge des référés du Conseil d’État a ordonné la suspension partielle de la radiation des cadres du chef d’escadron de gendarmerie Jean-Hugues Matelly. Ce dernier est, en outre, chercheur associé du Centre de recherche sociologique sur le droit et les institutions pénales au CNRS[1]. C’est à ce titre qu’il a, par le passé, publié plusieurs articles critiques sur la politique de sécurité des autorités de tutelles. En 2007, il a notamment co-écrit une étude concernant la manipulation des chiffres concernant la délinquance et les taux d’élucidation des affaires à plus de 100 %. Cette étude concernait une période où Nicolas Sarkozy était ministre de l’Intérieur. Loin d’être dithyrambique, il pointait du doigt le désengagement de l’État vis à vis des services publics, notamment ceux liés à la sécurité publique. De fortes réserves avaient été émises concernant le rattachement de la Gendarmerie nationale au ministère de l’Intérieur. Il n’en fallait pas plus pour que l’hôte de l’Élysée prononce à son encontre une révocation sèche pour manquement grave à son devoir de réserve.

L’intéressé a donc saisi le Conseil d’État de plusieurs recours. Un premier recours en référé-liberté est déposé, mais la Haute juridiction le déboute faute de situation d’urgence suffisamment caractérisée pour intervenir sous 48 heures. Jean-Hugues Matelly décide alors de saisir le juge de l’excès de pouvoir selon la procédure normale : une requête en annulation. Parallèlement, il saisit le Conseil d’un référé-suspension.

Le Haut magistrat a répondu favorablement à sa requête après avoir constaté que la condition d’urgence avait été remplie. Après avoir relevé « que s’il appartient au juge des référés de porter sur ce point une appréciation globale et, le cas échéant, de tenir également compte de l’intérêt public pouvant s’attacher à l’exécution rapide de la décision dont la suspension est demandée, la circonstance, invoquée par le ministre, que la mesure de radiation en cause se fonde sur un manquement au devoir de réserve dont le respect est nécessaire à la discipline et à la cohésion des armées n’est pas de nature à faire obstacle à ce que la condition d’urgence soit, en l’espèce, regardée comme remplie ».

Par la suite, le juge a estimé que le moyen tiré du caractère disproportionné de la sanction par rapport aux fait reproché constituait un moyen sérieux crée un doute sérieux sur la légalité de la décision de Nicolas Sarkozy.

Le juge a donc accueilli partiellement le recours en ne suspendant que les effets de la sanction : la privation de la rémunération et la perte du logement de fonction. La mesure reste provisoire et ne préjuge en rien sur la requête du fond.

Les réactions

Sur le blog Libération, plusieurs se félicitent de cette décision notant que « Sarkozy a un penchant pour la police et qu’il s’y ait fait des copains ». Le premier intéressé, l’ancien chef d’escadron, s’est réjouit de la nouvelle : « Je suis particulièrement heureux de cette décision […] Je suis surtout très fier d’être un citoyen de la République française. Permettez-moi, également, de rendre hommage à tous les chercheurs — ils œuvrent en quête de Vérité — et à tous les soldats et gendarmes de la République qui, en France et dans le monde, défendent nos valeurs de Liberté, d’Égalité et de Fraternité ».

La Direction générale de la Gendarmerie nationale est moins prolixe, se contentant de prendre acte de la suspension tout en relevant que la sanction reste maintenue.

Quant au monde politique, aucune personnalité n’a encore réagi à cette suspension.

Notes

Voir aussi

Sources

Wikinews
Cet article contient des éléments de journalisme de première main rédigé par un membre de Wikinews (voir la page de discussion pour plus de détails).
Ces articles peuvent être traduits en utilisant le Réseau de Traduction des Sources Primaires (WORTNET).


Protectbriefcase.gif Cet article est archivé et n’est plus librement éditable. Vous pouvez demander des rectifications (interwiki à ajouter, retirer ou modifier, orthographe, grammaire ou autre) dans la page Wikinews:Intervention sur une page archivée.
  • Pages
  • Page France de Wikinews « France »
  • Page Droit en France de Wikinews « Droit en France »
  • de Wikinews.
This text comes from Wikinews. Permission is granted to copy, distribute and/or modify this document under the terms of the Creative Commons Attribution 2.5 licence. For a complete list of contributors for this article, visit the corresponding history entry on Wikinews.

avril 29, 2010

Sortie de la nouvelle version d\’Ubuntu 10.04

Sortie de la nouvelle version d’Ubuntu 10.04

Une nouvelle de Wikinews, la source d’informations que vous pouvez écrire.
Aller à : navigation, rechercher

Ubuntu 10.04
(Lucid Lynx)

Ubuntu One Music Store

29 avril 2010. – La nouvelle version d’Ubuntu (Lucid Lynx ; en français : « lynx lucide ») est sortie aujourd’hui. Elle devient la douzième version de la distribution, la troisième avec un support à long terme (LTS) et devrait être supportée jusqu’en avril 2013 pour la version desktop, et jusqu’en avril 2015 pour la version serveur. Ubuntu est un système d’exploitation libre fondé sur Debian (une distribution GNU/Linux) et commandité par la société Canonical.

Cette version bénéficie d’une nouvelle identité visuelle nommée « Light » avec, pour nouveau concept, la lumière. Nouveaux thèmes (« Light » et « Dark »), nouvel écran de démarrage et nouvel écran GDM sont au rendez-vous. Le logo de la distribution bénéficie aussi d’un nouveau design. Les couleurs prédominantes de la nouvelle charte graphique de la distribution se tournent vers un violet contrasté et de l’orange.

L’objectif d’un démarrage de 10 secondes est fixé pour les netbooks avec un disque dur SSD. La Logithèque Ubuntu (Ubuntu software center) remplace désormais Synaptic, l’installateur d’applications ainsi que le gestionnaire de mises à jour ; il permet ainsi un service de téléchargement totalement centralisé au sein d’un seul et unique logiciel. GIMP, célèbre logiciel de retouche, n’est plus présent par défaut et laisse sa fonctionnalité à F-Spot (ou Gthumb) ; à noter aussi : l’apparition de PiTiVi, nouveau logiciel de montage vidéo. Enfin, la version 10.04 voit l’apparition d’un service d’achat de musique nommé actuellement Ubuntu one music store, à l’instar de ce que propose Apple avec iTunes. Cette version intègre GNOME 2.30, et non GNOME 3.0 (prévu dorénavant pour septembre 2010) ainsi que KDE 4.4.

Voir aussi

Sources


Protectbriefcase.gif Cet article est archivé et n’est plus librement éditable. Vous pouvez demander des rectifications (interwiki à ajouter, retirer ou modifier, orthographe, grammaire ou autre) dans la page Wikinews:Intervention sur une page archivée.

  • Page Informatique de Wikinews Page « Informatique » de Wikinews. L’actualité de l’informatique dans le monde.

This text comes from Wikinews. Permission is granted to copy, distribute and/or modify this document under the terms of the Creative Commons Attribution 2.5 licence. For a complete list of contributors for this article, visit the corresponding history entry on Wikinews.

Championnat de France 2009-2010 de Ligue 1 : Bordeaux s\’incline à Valenciennes et perd son titre de champion

Championnat de France 2009-2010 de Ligue 1 : Bordeaux s’incline à Valenciennes et perd son titre de champion

Une nouvelle de Wikinews, la source d’informations que vous pouvez écrire.
Aller à : navigation, rechercher
thumbs

29 avril 2010. – Le Valenciennes FC a battu, hier soir, les Girondins de Bordeaux en match en retard de la trentième journée du championnat de France de football de Ligue 1. Cette nouvelle défaite sonne le glas, pour les Bordelais, de conserver le titre de champion. Au stade actuel de la compétition, les 15 premières équipes au classement général sont d’ores et déjà assurées de jouer parmi l’élite. En revanche, la situation reste encore incertaine entre le 16e et le 19e avec un ballotage favorable pour les équipes en dehors de la zone de relégation.

Quelques chiffres

814 buts ont été marqués depuis le début de la saison, soit une moyenne de 2,39 buts par rencontre sur un total de 341.


Palmarès Club Buts Class.
Meilleure attaque Lille OSC 63 3
Plus mauvaise attaque AS Saint-Étienne 24 17
Meilleure défense AJ Auxerre 26 2
Plus mauvaise défense Le Mans UC 54 18
Meilleure différence de buts Olympique de Marseille 30 1er
Plus mauvaise différence de buts Grenoble Foot -30 20


Résultats et classement

28 avril 2010
Valenciennes FC 2 – 0 Girondins de Bordeaux Stade Nungesser
Arbitre : M. Ruddy Buquet
Inscrit  après 12 minutes 12′ Pujol

Carton jaune 39′ Ben Khalfallah
Carton jaune 44′ Saez
Inscrit  après 72 minutes 72′ Kadir
Carton jaune 73′ Biševac
Carton jaune 90′ Baldé

Carton jaune 45′ Chalmé

Carton jaune 73′ Ciani

Source : Wikinews
Classement général
Class. Club Pts J G N P F pp pc pén +-
1. Olympique de Marseille 71 34 21 8 5 0 62 32 0 30
2. AJ Auxerre 66 34 19 9 6 0 39 26 0 13
3. Lille OSC 61 34 18 7 9 0 63 35 0 28
4. Montpellier HSC 60 34 17 9 8 0 44 37 0 7
5. Olympique lyonnais 59 33 16 11 6 0 54 35 0 19
6. Girondins de Bordeaux 57 34 17 6 11 0 51 35 0 16
7. FC Lorient 53 34 15 8 11 0 49 37 0 12
8. Stade rennais 52 34 14 10 10 0 48 33 0 15
9. AS Monaco 50 34 14 8 12 0 35 39 0 -4
10. Valenciennes FC 48 34 14 6 14 0 45 45 0 0
11. Paris SG 46 35 12 10 13 0 47 40 0 7
12. AS Nancy-Lorraine 44 34 12 8 14 0 40 45 0 -5
13. Toulouse FC 43 34 11 10 13 0 35 33 0 2
14. RC Lens 40 34 10 10 14 0 31 39 0 -8
15. OGC Nice 40 34 11 7 16 0 34 50 0 -16
16. FC Sochaux-Montbéliard 38 34 10 8 16 0 25 46 0 -21
17. AS Saint-Étienne 36 34 9 9 16 0 24 39 0 -15
18. Le Mans UC 29 35 7 8 20 0 33 54 0 -21
19. US Boulogne 27 34 6 9 19 0 27 56 0 -29
20. Grenoble Foot 19 35 4 7 24 0 28 58 0 -30


Source


Protectbriefcase.gif Cet article est archivé et n’est plus librement éditable. Vous pouvez demander des rectifications (interwiki à ajouter, retirer ou modifier, orthographe, grammaire ou autre) dans la page Wikinews:Intervention sur une page archivée.
  • Page Football de Wikinews Page « Football » de Wikinews. L’actualité du football dans le monde.

This text comes from Wikinews. Permission is granted to copy, distribute and/or modify this document under the terms of the Creative Commons Attribution 2.5 licence. For a complete list of contributors for this article, visit the corresponding history entry on Wikinews.

France : un collégien blesse son professeur en Lorraine

France : un collégien blesse son professeur en Lorraine

Une nouvelle de Wikinews, la source d’informations que vous pouvez écrire.
Aller à : navigation, rechercher

Localisation du département de la Moselle en France

29 avril 2010. – Hier matin, à l’heure de la récréation, un professeur de SVT du collège d’Aumetz (Lorraine) a été victime de coups de couteau à l’abdomen de la part de l’un de ses élèves de 4e, âgé de 14 ans.

Malgré sa réputation de bon élève, le collégien aurait attendu la fin du cours pour se venger des heures de colle que lui avait infligé le professeur. L’élève s’est alors enfui de son établissement, retrouvé par les gendarmes deux heures plus tard. « Le pronostic vital n’est pas engagé », a déclaré le rectorat de l’académie de Nancy-Metz.

Sources


Protectbriefcase.gif Cet article est archivé et n’est plus librement éditable. Vous pouvez demander des rectifications (interwiki à ajouter, retirer ou modifier, orthographe, grammaire ou autre) dans la page Wikinews:Intervention sur une page archivée.

This text comes from Wikinews. Permission is granted to copy, distribute and/or modify this document under the terms of the Creative Commons Attribution 2.5 licence. For a complete list of contributors for this article, visit the corresponding history entry on Wikinews.
Older Posts »

Powered by WordPress