Wiki Actu Francophone

mars 17, 2010

Une fusillade entre la police et des membres de l\’ETA fait un mort en Seine-et-Marne

Une fusillade entre la police et des membres de l’ETA fait un mort en Seine-et-Marne

Une nouvelle de Wikinews, la source d’informations que vous pouvez écrire.
Aller à : navigation, rechercher

Un rassemblement « dans la calme et la dignité » est prévu ce soir, à 18 h (heure locale), devant le commissariat de Dammarie-lès-Lys.

17 mars 2010. – Hier soir, vers 19 h (heure locale), une fusillade a éclaté entre une patrouille de police du commissariat de Dammarie-lès-Lys, en Seine-et-Marne, et des membres de l’ETA, organisation indépendantiste basque. La patrouille a repéré quatre véhicules sur un chemin de terre, entouré de quatre personnes remplissant des réservoirs. Les policiers sont intervenus, puis deux autres voitures sont arrivées. Dans la fusillade qui a suivi, Jean-Serge Nérin, brigadier de 52 ans et père de quatre enfants, est touché au thorax et perd la vie, malgré son gilet pare-balles. On ignore toujours si des agresseurs ont été blessés par les forces de l’ordre. Les occupants des véhicules ont réussi à s’enfuir, tout comme trois des quatre personnes ayant été menottées par les policiers. L’arme du crime, un .357 Magnum, a été retrouvée, mais son numéro de série a été limé.

À 10 h 50, le parquet anti-terroriste de Paris, saisi des faits, a confirmé que la fusillade était attribuée à l’ETA.

Selon le quotidien espagnol El Mundo, Joseba Fernandez Aspurz, un homme de 27 ans a été interpellé, mais la justice française n’a pas confirmée l’information. Le ministre français de l’Intérieur Brice Hortefeux s’est rendu sur place, exhortant les policiers à « accomplir leur mission au service de la sécurité de leurs concitoyens mais en pensant à leur vie, à leur propre sécurité et à leur famille ». Les policiers ont appelé à un rassemblement ce soir à 18 h.

Marine Le Pen, vice-présidente du Front national, a déclaré que « le gouvernement de Nicolas Sarkozy est directement responsable de la mort du policier » et qu’elle exige « l’arrêt immédiat des suppressions d’effectifs. Dans une société où le passage à l’acte contre le représentant de l’ordre a été banalisé, le Front national estime criminelle l’actuelle politique du gouvernement ».

José Luis Rodríguez Zapatero, chef du gouvernement espagnol, a condamné l’« action criminelle de la bande terroriste ETA ». Il s’agit de la première fois que des membres de l’ETA tuent un représentant des forces de l’ordre en France, bien que plusieurs aient déjà été blessés par le passé.

Sources


Protectbriefcase.gif Cet article est archivé et n’est plus librement éditable. Vous pouvez demander des rectifications (interwiki à ajouter, retirer ou modifier, orthographe, grammaire ou autre) dans la page Wikinews:Intervention sur une page archivée.

  • Page France de Wikinews Page « France » de Wikinews. L’actualité française dans le monde.

This text comes from Wikinews. Permission is granted to copy, distribute and/or modify this document under the terms of the Creative Commons Attribution 2.5 licence. For a complete list of contributors for this article, visit the corresponding history entry on Wikinews.

Tchad : deuxième anniversaire du déploiement de la MINURCAT

Tchad : deuxième anniversaire du déploiement de la MINURCAT

Une nouvelle de Wikinews, la source d’informations que vous pouvez écrire.
Aller à : navigation, rechercher

Localisation du Tchad

17 mars 2010. – La Mission des Nations unies en République centrafricaine et au Tchad (MINURCAT) vient de marquer ses deux années de présence sur le terrain. Une cérémonie a été organisée, le 15 mars dernier, au Camp des Étoiles, à Abéché.

Cet anniversaire a été célébré dans une atmosphère assez réservée, compte tenu du bilan, jugé mitigé, de la force onusienne. Les autorités tchadiennes estiment que la MINURCAT n’a pas atteint son efficacité. L’ONU, de son côté, souhaite son maintien.

Actuellement, la Mission a officiellement deux mois supplémentaires à passer au Tchad. Dans les coulisses, les négociations se poursuivent pour sa reconduite dans l’Est du Tchad et le Nord-est de la RCA[1], rapporte le correspondant de VOA News, François Djékombé.

Notes

Voir aussi

Sources


Protectbriefcase.gif Cet article est archivé et n’est plus librement éditable. Vous pouvez demander des rectifications (interwiki à ajouter, retirer ou modifier, orthographe, grammaire ou autre) dans la page Wikinews:Intervention sur une page archivée.

  • Pages
  • Page Afrique de Wikinews « Afrique »
  • Page Organisation des Nations unies de Wikinews « Organisation des Nations unies »
  • de Wikinews. Créer un article

This text comes from Wikinews. Permission is granted to copy, distribute and/or modify this document under the terms of the Creative Commons Attribution 2.5 licence. For a complete list of contributors for this article, visit the corresponding history entry on Wikinews.

Un robot russe retrouvé sur la Lune

Un robot russe retrouvé sur la Lune — Wikinews

Un robot russe retrouvé sur la Lune

Une nouvelle de Wikinews, la source d’informations que vous pouvez écrire.
Aller à : navigation, rechercher
Fichier:Lunokhod2.jpg
Véhicule-robot d’exploration de la Lune série Lunokhod

17 mars 2010. – Phil Stooke, un chercheur à l’Université de Western Ontario (Canada), a annoncé avoir établi mardi la position exacte de Lunokhod 2, robot motorisé lancé le 1er août 1973 par l’Union soviétique au cours du programme Lunokhod. Selon le chercheur, le robot est entré dans un petit cratère lunaire, provoquant la chute de rochers sur son radiateur, suivie de la surchauffe et de l’arrêt de son moteur ; il s’est donc immobilisé.

M. Stooke a étudié des récentes photos de la Lune fournies par la NASA[1], précisément par la LRO[2], une sonde spatiale scrutant la surface de notre satellite depuis juin 2009 et a retrouvé le robot et sa trace longue de 37 kilomètres. « Nous avons enfin vu sur ces photos les traces laissées par le Lunokhod. Connaissant l’histoire de sa mission, nous pouvons désormais nous faire une idée détaillée de ses activités. Nous voyons qu’il mesurait le champ magnétique en faisant l’aller et le retour sur une même distance, dans le but de recueillir le plus d’informations possibles », a-t-il expliqué.

L’information, relatée dans les médias, a été démentie par Mikhaïl Marov, l’un des auteurs du programme lunaire soviétique. Les chercheurs russes n’ont en effet, selon lui, jamais perdu la trace de Lunokhod 2. Sa position était connue : 26.6° N, 30.6° E. « Nous sommes contents d’avoir établi à l’époque les coordonnées des robots Lunokhod-1 et Lunokhod-2 avec assez d’exactitude, mais quarante ans se sont déjà écoulés depuis l’époque des robots lunaires et la science est en développement constant. La position du Lunokhod-2 a été précisée grâce aux images haute résolution fournies par la sonde LRO ».

Lunokhod 2, deuxième robot lunaire soviétique, était destiné à étudier les propriétés mécaniques de la surface lunaire, à collecter des images de la Lune, à observer le rayonnement X solaire, à mesurer des champs magnétiques locaux et à mener d’autres études scientifiques. En quatre mois, Lunokhod 2 a transmis plus de 80 000 photographies, dont 86 panoramiques de la surface lunaire.

Notes

Sources


Protectbriefcase.gif Cet article est archivé et n’est plus librement éditable. Vous pouvez demander des rectifications (interwiki à ajouter, retirer ou modifier, orthographe, grammaire ou autre) dans la page Wikinews:Intervention sur une page archivée.

This text comes from Wikinews. Permission is granted to copy, distribute and/or modify this document under the terms of the Creative Commons Attribution 2.5 licence. For a complete list of contributors for this article, visit the corresponding history entry on Wikinews.

France : Simone Veil entre sous la Coupole

France : Simone Veil entre sous la Coupole

Une nouvelle de Wikinews, la source d’informations que vous pouvez écrire.
Aller à : navigation, rechercher

Simone Veil

17 mars 2010. – Simone Veil, ancienne ministre de Jacques Chirac âgée de 82 ans, a été élue à l’Académie française. C’est la sixième femme ainsi élue au sein de cette institution créée par le cardinal de Richelieu. Son élection comme « Immortelle » a été acquise au premier tour de scrutin, le 20 novembre 2008, par 22 voix sur 29.

D’origine juive, elle a connu la déportation lors de la Seconde Guerre mondiale, plus précisément à Auschwitz-Birkenau, d’où plusieurs membres de sa famille ne reviendront jamais. Elle se lancera, jusqu’en 1974, dans une carrière de magistrat. Sous la présidence de Valéry Giscard d’Estaing, elle devient ministre de la Santé de 1974 à 1979. Elle fera adopter, la première année de son mandat, la loi autorisant l’avortement. Par la suite, elle sera élue présidente du premier Parlement européen, de 1979 à 1982. En 1993, elle est nommée ministre d’État, ministre des Affaires sociales sous le gouvernement d’Édouard Balladur. De 1998 à 2007, elle est nommée membre du Conseil constitutionnel.

Sources


Protectbriefcase.gif Cet article est archivé et n’est plus librement éditable. Vous pouvez demander des rectifications (interwiki à ajouter, retirer ou modifier, orthographe, grammaire ou autre) dans la page Wikinews:Intervention sur une page archivée.

  • Page France de Wikinews Page « France » de Wikinews. L’actualité française dans le monde.

This text comes from Wikinews. Permission is granted to copy, distribute and/or modify this document under the terms of the Creative Commons Attribution 2.5 licence. For a complete list of contributors for this article, visit the corresponding history entry on Wikinews.

Internet : le site de la SNCF met en danger des données clients

Internet : le site de la SNCF met en danger des données clients

Une nouvelle de Wikinews, la source d’informations que vous pouvez écrire.
Aller à : navigation, rechercher

17 mars 2010. – Après avoir annoncé par erreur, mardi, la mort de plus de 100 personnes dans une catastrophe ferroviaire, la SNCF[1] rencontre de nouveaux problèmes avec son site Internet. Un article du journal Le Canard enchaîné dévoile en effet aujourd’hui que les données confidentielles de millions d’abonnés étaient « accessibles en quelques clics ». Avec plus de 55 millions de billets vendus l’an dernier, le site se place au premier rang des sites de commerce en ligne français.

Un hacker[2] aurait prévenu dès lundi la compagnie ferroviaire, que le nom, l’adresse, le numéro de téléphone et même la date de naissance des clients pouvaient être récupérés en quelques minutes par n’importe quel détenteur d’un numéro d’abonné à une carte de fidélité et un peu doué en informatique. « Il suffit de connaître le numéro de n’importe quel abonné à une carte de fidélité pour accéder non seulement à ses propres coordonnées mais aussi à celle des autres abonnées », explique l’article. À l’aide d’un logiciel adéquat, cette faille peut ainsi permettre de se constituer, illégalement, un fichier clients qu’il est possible de revendre entre 8 et 20 euros par fichier, toujours selon l’hebdomadaire. Le hacker n’a pas totalement dévoilé sa méthode afin d’éviter que l’information soit justement utilisée par des individus malveillants.

Le Canard enchaîné révèle également l’existence d’une note de la Direction de l’audit et des risques, publiée en juin 2008. Celle-ci alarmait déjà la SNCF sur les possibilités de « détournement des données de fidélisation des voyageurs ». D’ici à ce que le site Internet soit entièrement rénové, courant avril prochain, la société a annoncé que son « équipe technique s’est aussitôt mise au travail et a finalement pu remédier au problème ».

Notes

Voir aussi

Sources

  • ((fr)) – Jérôme Canard« La SNCF laisse ses fidèles clients à poil sur son site Internet ». Le Canard enchaîné, page 3n° 466417 mars 2010.


Protectbriefcase.gif Cet article est archivé et n’est plus librement éditable. Vous pouvez demander des rectifications (interwiki à ajouter, retirer ou modifier, orthographe, grammaire ou autre) dans la page Wikinews:Intervention sur une page archivée.

This text comes from Wikinews. Permission is granted to copy, distribute and/or modify this document under the terms of the Creative Commons Attribution 2.5 licence. For a complete list of contributors for this article, visit the corresponding history entry on Wikinews.

Une fusillade entre la police et des membres de l’ETA fait un mort en Seine-et-Marne

Filed under: Non classé — admin @ 5:00

Un rassemblement « dans la calme et la dignité » est prévu ce soir, à 18 h (heure locale), devant le commissariat de Dammarie-lès-Lys.

17 mars 2010. – Hier soir, vers 19 h (heure locale), une fusillade a éclaté entre une patrouille de police du commissariat de Dammarie-lès-Lys, en Seine-et-Marne, et des membres de l’ETA, organisation indépendantiste basque. La patrouille a repéré quatre véhicules sur un chemin de terre, entouré de quatre personnes remplissant des réservoirs. Les policiers sont intervenus, puis deux autres voitures sont arrivées. Dans la fusillade qui a suivi, Jean-Serge Nérin, brigadier de 52 ans et père de quatre enfants, est touché au thorax et perd la vie, malgré son gilet pare-balles. On ignore toujours si des agresseurs ont été blessés par les forces de l’ordre. Les occupants des véhicules ont réussi à s’enfuir, tout comme trois des quatre personnes ayant été menottées par les policiers. L’arme du crime, un .357 Magnum, a été retrouvée, mais son numéro de série a été limé.

À 10 h 50, le parquet anti-terroriste de Paris, saisi des faits, a confirmé que la fusillade était attribuée à l’ETA.

Selon le quotidien espagnol El Mundo, Joseba Fernandez Aspurz, un homme de 27 ans a été interpellé, mais la justice française n’a pas confirmée l’information. Le ministre français de l’Intérieur Brice Hortefeux s’est rendu sur place, exhortant les policiers à « accomplir leur mission au service de la sécurité de leurs concitoyens mais en pensant à leur vie, à leur propre sécurité et à leur famille ». Les policiers ont appelé à un rassemblement ce soir à 18 h.

Marine Le Pen, vice-présidente du Front national, a déclaré que « le gouvernement de Nicolas Sarkozy est directement responsable de la mort du policier » et qu’elle exige « l’arrêt immédiat des suppressions d’effectifs. Dans une société où le passage à l’acte contre le représentant de l’ordre a été banalisé, le Front national estime criminelle l’actuelle politique du gouvernement ».

José Luis Rodríguez Zapatero, chef du gouvernement espagnol, a condamné l’« action criminelle de la bande terroriste ETA ». Il s’agit de la première fois que des membres de l’ETA tuent un représentant des forces de l’ordre en France, bien que plusieurs aient déjà été blessés par le passé.

Sources


Protectbriefcase.gif Cet article est archivé et n’est plus librement éditable. Vous pouvez demander des rectifications (interwiki à ajouter, retirer ou modifier, orthographe, grammaire ou autre) dans la page Wikinews:Intervention sur une page archivée.

  • Page France de Wikinews Page « France » de Wikinews. L’actualité française dans le monde.
This text comes from Wikinews. Permission is granted to copy, distribute and/or modify this document under the terms of the Creative Commons Attribution 2.5 licence. For a complete list of contributors for this article, visit the corresponding history entry on Wikinews.

Suisse : mobilisation des cantons pour la sauvegarde du Haras national

Suisse : mobilisation des cantons pour la sauvegarde du Haras national

Une nouvelle de Wikinews, la source d’informations que vous pouvez écrire.
Aller à : navigation, rechercher

Vue de la cour principale du Haras national

17 mars 2010. – La proposition du ministre suisse des Finances Hans-Rudolf Merz de supprimer la subvention fédérale au Haras national d’Avenches soulève de plus en plus d’oppositions. Une pétition et un groupe de soutien sur le réseau Facebook ont ainsi été lancés par les amoureux du cheval pour sauver le Haras. Ils font suite à l’opposition manifestée par plusieurs cantons romands, parmi lesquels principalement ceux de Vaud, de Fribourg et du Jura.

La suppression de la subvention fédérale de 7 millions de francs par an fait partie d’un paquet de 80 mesures économiques mises en consultation par le Conseil fédéral. L’Assemblée fédérale doit encore se prononcer sur cette mesure qui, si elle devait être effective, signifierait la fermeture de ce centre de compétences et de formation national du cheval et la disparition de 60 emplois, dont certains très spécifiques.

Afin de faire pression sur le Conseil fédéral, un groupe de lucernois, regroupés au sein de l’association « Pro Haras », ont lancé une pétition nationale qui comprend déjà plusieurs milliers de signatures et devrait être remise au gouvernement en mai de cette année. Le président de la Fédération suisse des sports équestres préconise pour sa part un lobbying auprès des parlementaires pour leur « faire connaître la mission du haras […] et leur expliquer qu’il n’est pas qu’un dépôt à étalons ».

De leur côté, plusieurs cantons romands ont fait part de leur opposition. Les parlementaires vaudois et fribourgeois ont mandaté leur Conseil d’État respectif pour rechercher une solution durable, alors que le ministre jurassien Michel Probst a publié un communiqué soulignant les difficultés que rencontreraient les éleveurs de la race des Franches-Montagnes en cas de fermeture du Haras.

Sources


Protectbriefcase.gif Cet article est archivé et n’est plus librement éditable. Vous pouvez demander des rectifications (interwiki à ajouter, retirer ou modifier, orthographe, grammaire ou autre) dans la page Wikinews:Intervention sur une page archivée.

This text comes from Wikinews. Permission is granted to copy, distribute and/or modify this document under the terms of the Creative Commons Attribution 2.5 licence. For a complete list of contributors for this article, visit the corresponding history entry on Wikinews.

Powered by WordPress