Nigeria : nouvelles violences intercommunautaires à Jos

Une nouvelle de Wikinews, la source d’informations que vous pouvez écrire.
Aller à : navigation, rechercher

Localisation du Nigeria

Localisation de Jos au Nigeria

8 mars 2010. – De nombreux corps ont été retrouvés hier dans la petite ville de Jos, dans l’État du Plateau, au Nigeria. Il s’agit de violences entre chrétiens et musulmans auxquelles le pays est confronté depuis plusieurs années. Un témoin, Peter Jang, qui vit dans la ville, a déclaré que les agresseurs ont tirés des coups de feu en l’air vers trois heures du matin, puis que les habitants ont fui de leurs maisons dans la panique et ont été abattus à coups de machette.

Gregory Yenlong, porte-parole du gouverneur de l’État, a indiqué que jusqu’à 500 personnes ont perdu la vie. Il n’existe cependant pas de confirmation indépendante. Le correspondant d’Al Jazeera, Yvonne Ndege, a par ailleurs signalé que le nombre de victimes était très différent selon les sources. Un reporter de Reuters indique, quant à lui, qu’un grand nombre des victimes sont des enfants. Enfin, selon la Croix-Rouge, cinq ou six cents habitants du village ont fui après l’attaque.

Goodluck Jonathan, président par intérim du Nigeria depuis le 9 février 2010, a mis le centre du pays sous alerte maximum. « Le président en exercice a placé toutes les forces de sécurité du Plateau et des États voisins en alerte maximum afin d’empêcher que ce dernier conflit ne déborde sur d’autres États nigérians », selon un communiqué publié à Abuja. « Il a aussi ordonné à tous les services de sécurité de prendre des initiatives stratégiques pour battre ces bandes de tueurs en maraude ». « M. Jonathan doit également rencontrer les dirigeants des services de sécurité du pays pour trouver des moyens de mettre fin aux violences », toujours d’après la présidence fédérale nigériane.

La ville de Jos est située dans le centre-nord du Nigeria, où vit la population musulmane. La localité est régulièrement le théâtre de violences religieuses. En septembre 2001, des émeutes déclenché par un conflit sur la construction d’une mosquée avaient causé la mort de plus de 1 000 personnes et, en 2004, 700 personnes sont mortes dans des affrontements similaires.

Sources


Protectbriefcase.gif Cet article est archivé et n’est plus librement éditable. Vous pouvez demander des rectifications (interwiki à ajouter, retirer ou modifier, orthographe, grammaire ou autre) dans la page Wikinews:Intervention sur une page archivée.

  • Page Afrique de Wikinews Page « Afrique » de Wikinews. L’actualité africaine dans le monde.