Wiki Actu Francophone

mars 8, 2010

Un séisme secoue l\’est de la Turquie

Un séisme secoue l’est de la Turquie — Wikinews

Un séisme secoue l’est de la Turquie

Une nouvelle de Wikinews, la source d’informations que vous pouvez écrire.
Aller à : navigation, rechercher

Localisation de la Turquie

38° 51′ 07″ N 39° 56′ 56″ E / 38.852, 39.949 8 mars 2010. – La province d’Elazig, dans l’est de la Turquie, a été frappée ce matin par un séisme de magnitude 5,9 sur l’échelle du moment, à 02 h 32 UTC (04 h 32, heure locale). L’épicentre se trouve à 625 km de la capitale Ankara, selon l’USGS[1]. Le vice-premier ministre turc, Cemil Çiçek, a indiqué que 57 morts étaient à déplorer. Selon Muammer Erol, gouverneur local, « les secouristes sont parvenus à entrer dans toutes les zones sinistrées. Je ne m’attend pas à ce que le bilan augmente davantage ».

Les équipes de secours cherchent des survivants dans les décombres. De nombreuses maisons se sont effondrées ; les habitations des villages touchés sont construites en pisé, peu résistant aux secousses.

Près de 20 répliques ont été enregistrées. En Turquie, les tremblements de terre sont fréquents, le pays est en effet traversé par plusieurs failles sismiques.

Notes

Sources


Protectbriefcase.gif Cet article est archivé et n’est plus librement éditable. Vous pouvez demander des rectifications (interwiki à ajouter, retirer ou modifier, orthographe, grammaire ou autre) dans la page Wikinews:Intervention sur une page archivée.

  • Pages
  • Page Catastrophes et accidents de Wikinews « Catastrophes et accidents »
  • Page Turquie de Wikinews « Turquie »
  • de Wikinews. Créer un article

This text comes from Wikinews. Permission is granted to copy, distribute and/or modify this document under the terms of the Creative Commons Attribution 2.5 licence. For a complete list of contributors for this article, visit the corresponding history entry on Wikinews.

Un séisme secoue l’est de la Turquie

Filed under: Non classé — admin @ 5:00

Localisation de la Turquie

38° 51′ 07″ N 39° 56′ 56″ E / 38.852, 39.949 8 mars 2010. – La province d’Elazig, dans l’est de la Turquie, a été frappée ce matin par un séisme de magnitude 5,9 sur l’échelle du moment, à 02 h 32 UTC (04 h 32, heure locale). L’épicentre se trouve à 625 km de la capitale Ankara, selon l’USGS[1]. Le vice-premier ministre turc, Cemil Çiçek, a indiqué que 57 morts étaient à déplorer. Selon Muammer Erol, gouverneur local, « les secouristes sont parvenus à entrer dans toutes les zones sinistrées. Je ne m’attend pas à ce que le bilan augmente davantage ».

Les équipes de secours cherchent des survivants dans les décombres. De nombreuses maisons se sont effondrées ; les habitations des villages touchés sont construites en pisé, peu résistant aux secousses.

Près de 20 répliques ont été enregistrées. En Turquie, les tremblements de terre sont fréquents, le pays est en effet traversé par plusieurs failles sismiques.

Notes

Sources


Protectbriefcase.gif Cet article est archivé et n’est plus librement éditable. Vous pouvez demander des rectifications (interwiki à ajouter, retirer ou modifier, orthographe, grammaire ou autre) dans la page Wikinews:Intervention sur une page archivée.

  • Pages
  • Page Catastrophes et accidents de Wikinews « Catastrophes et accidents »
  • Page Turquie de Wikinews « Turquie »
  • de Wikinews.
This text comes from Wikinews. Permission is granted to copy, distribute and/or modify this document under the terms of the Creative Commons Attribution 2.5 licence. For a complete list of contributors for this article, visit the corresponding history entry on Wikinews.

Météo en France : fortes chutes de neige en Languedoc-Roussillon

Météo en France : fortes chutes de neige en Languedoc-Roussillon

Une nouvelle de Wikinews, la source d’informations que vous pouvez écrire.
Aller à : navigation, rechercher

Carte de vigilance du 8 mars à 16 heures.

Sommaire

8 mars 2010. – Alors que dans le sud de la France est réputé pour avoir un temps plus clément que dans le nord, tel n’a pas été le cas aujourd’hui. La région du Languedoc-Roussillon s’est réveillée ce matin sous la neige. À cet égard, Météo-France a lancé un bulletin d’alerte météo pour plusieurs départements : l’Hérault, l’Aude, les Pyrénées-Orientales, la Haute-Garonne, l’Ariège, le Tarn, la Corse-du-Sud et la Haute-Corse.

Certains régions pyrénéennes ont subi un fort épisode neigeux. Dans la région de Céret, 60 cm de neige sont tombés, rendant impossible toute circulation. Alors que le tee-shirt était de mise la semaine passée, le retour de l’hiver est particulièrement marqué. Météo-France indique également de forts risques d’avalanches sur le Canigou et la Cerdagne.

Cette situation s’explique par la conjonction des anticyclones situés sur les îles Britanniques et la Russie et la dépression dans le golfe du Lion. Ce dernier apporte de l’humidité depuis la mer en s’enroulant qui, au contact de l’air froid venu du nord, crée les épisodes neigeux que nous connaissons.

Les forts vents sur la Méditerranée provoqueront une forte houle, sur le pourtour Est, de 4 mètres est prévue pouvant aller jusqu’à 6 ou 7 mètres, voire plus, sur les Pyrénées-Orientales.

Cet article réutilise les données datées du 8 mars 2010 16 h 00. selon les droits de reproduction de Météo-France : « Conformément à la loi n°78-753 du 17 juillet 1978, la réutilisation des informations publiques est soumise à la condition que ces dernières ne soient pas altérées, que leur sens ne soit pas dénaturé et que leurs sources et la date de leur dernière mise à jour soient mentionnées. »


Sources


Protectbriefcase.gif Cet article est archivé et n’est plus librement éditable. Vous pouvez demander des rectifications (interwiki à ajouter, retirer ou modifier, orthographe, grammaire ou autre) dans la page Wikinews:Intervention sur une page archivée.

This text comes from Wikinews. Permission is granted to copy, distribute and/or modify this document under the terms of the Creative Commons Attribution 2.5 licence. For a complete list of contributors for this article, visit the corresponding history entry on Wikinews.

Paris-Nice cycliste 2010 : Gregory Henderson remporte la 1re étape

Paris-Nice cycliste 2010 : Gregory Henderson remporte la 1re étape

Une nouvelle de Wikinews, la source d’informations que vous pouvez écrire.
Aller à : navigation, rechercher
Paris-Nice
Paris-Nice 2010 map.svg

Carte de Paris-Nice 2010
Voir aussi
Ensemble des articles sur le sujet
Interprojet
  • Wikipédia
  • Wikimédia Commons

Gregory Henderson, vainqueur de l’étape, lors des Quatre jours de Dunkerque 2008

8 mars 2010. – La 1re étape de Paris-Nice 2010, qui reliait Saint-Arnoult-en-Yvelines à Contres sur 201,5 kilomètres, a vu la victoire du Néo-Zélandais Gregory Henderson devant le Slovène Grega Bole et le Français Jérémie Galland. Le maillot jaune de leader du classement général reste sur les épaules du Néerlandais Lars Boom.

Classements

Étape

1. Gregory Henderson Team Sky en 4h 22min 17s
2. Grega Bole Lampre-Farnese Vini + 00s
3. Jérémie Galland Saur-Sojasun m.t.
4. Alexandr Kolobnev Team Katusha m.t.
5. Alejandro Valverde Caisse d’Épargne m.t.
6. Nicolas Roche AG2R La Mondiale m.t.
7. Jens Voigt Team Saxo Bank m.t.
8. Marco Marcato Vacansoleil m.t.
9. Tony Martin Team HTC-Columbia m.t.
10. Roman Kreuziger Liquigas-Doimo m.t.

Général

1. Lars Boom Rabobank en 4h 33min 11s
2. Jens Voigt Team Saxo Bank + 05s
3. David Millar Garmin-Transitions 13s
4. Luis León Sánchez Caisse d’Épargne 14s
5. Roman Kreuziger Liquigas-Doimo 15s
6. Gregory Henderson Team Sky 20s
7. Levi Leipheimer Team RadioShack 25s
8. Alberto Contador Astana m.t.
9. Peter Sagan Liquigas-Doimo 29s
10. Xavier Tondó Cervélo TestTeam m.t.

Sources


Protectbriefcase.gif Cet article est archivé et n’est plus librement éditable. Vous pouvez demander des rectifications (interwiki à ajouter, retirer ou modifier, orthographe, grammaire ou autre) dans la page Wikinews:Intervention sur une page archivée.

  • Page Cyclisme de Wikinews Page « Cyclisme » de Wikinews. L’actualité cycliste dans le monde.

This text comes from Wikinews. Permission is granted to copy, distribute and/or modify this document under the terms of the Creative Commons Attribution 2.5 licence. For a complete list of contributors for this article, visit the corresponding history entry on Wikinews.

Nécrologie : disparition du chanteur et comédien Patrick Topaloff

Nécrologie : disparition du chanteur et comédien Patrick Topaloff

Une nouvelle de Wikinews, la source d’informations que vous pouvez écrire.
Aller à : navigation, rechercher
Nouvelles connexes
Nécrologies sur Wikinews
Wikiobituaries.svg

Patrick Topaloff, en novembre 2007

8 mars 2010. – Le chanteur et comédien Patrick Topaloff s’est éteint, hier, à l’âge de 66 ans, des suites d’un arrêt cardiaque. Selon son attaché de presse, il s’est effondré en sortant de table.

Né d’une mère corse et d’un père géorgien, il obtient une licence d’histoire. Sa carrière débute à son entrée dans la station de radio RMC en 1966 aux côtés de Jean-Pierre Foucault. L’année suivante, il officie sur Europe 1 dans plusieurs émissions comme Service de nuit, Tais-toi, tais-toi tu m’affoles !, Topaloff en liberté et À la soupe, à la soupe !.

Dès 1970, il se lance dans la chanson sur les conseils de Claude François, qui lui propose de produire Qu’i m’énerv’. L’année suivante, François lui écrit les paroles d’une chanson qui deviendra un tube : J’ai bien mangé. Il se produit, par la suite, en première partie des spectacles de « Clo-Clo ».

Puis, c’est au tour du cinéma, où il tourne dans une douzaine de films : La Brigade en folie (1973), Le Plumard en folie (1974) ou Le Führer en folie (1974). Il compose plusieurs parodies de chansons américaines à succès dont Johnny B. Goode de Chuck Berry, qui deviendra Ali be good. Ce fut aussi le cas de Où est ma ch’mise grise ?, une autre parodie de You’re the One That I Want issu du film Grease.

Dernièrement, il devait se produire en province, dont à Chalon-sur-Saône, mais la tournée a été annulée, l’intéressé étant « fatigué ».

Sources

  • ((fr)) –  « Disparition de P. Topaloff ». Le Bien public, page 20n° 568 mars 2010.


Protectbriefcase.gif Cet article est archivé et n’est plus librement éditable. Vous pouvez demander des rectifications (interwiki à ajouter, retirer ou modifier, orthographe, grammaire ou autre) dans la page Wikinews:Intervention sur une page archivée.

This text comes from Wikinews. Permission is granted to copy, distribute and/or modify this document under the terms of the Creative Commons Attribution 2.5 licence. For a complete list of contributors for this article, visit the corresponding history entry on Wikinews.

Suisse : la baisse des rentes refusée en votation

Suisse : la baisse des rentes refusée en votation

Une nouvelle de Wikinews, la source d’informations que vous pouvez écrire.
Aller à : navigation, rechercher

Votations fédérales du 7 mars 2010

8 mars 2010. – Les Suisses ont massivement rejeté ce week-end une réduction du taux de conversion de la prévoyance professionnelle (LPP) ; cette proposition, soutenue par la droite et par Économiesuisse, a été refusée par la totalité des cantons et par 72,7 % des votants. Parmi les autres sujets proposés, la population a refusé l’instauration d’un avocat pour animaux et a accepté un nouvel article constitutionnel sur la recherche sur l’être humain.

Second des trois piliers composants de la protection sociale, la LPP dispose d’un taux de conversion fixé par la loi. Actuellement de 7 %, ce taux devrait être progressivement abaissé jusqu’à 6,8 % dans les prochaines années à la suite de la révision de la loi en 2005 ; la votation de cette fin de semaine concernait une proposition d’accélération de la baisse de cet indice et son abaissement à 6,4 % d’ici 2016.

Ce sont les partis de gauche, les différents syndicats, des magazines de consommateurs ainsi que plusieurs petits partis de la droite populiste qui se sont élevés contre cette proposition et ont demandé un référendum. Ces mêmes partis, à la suite des résultats de ce week-end, savourent leur succès, parlant de « grand succès pour tous les travailleurs et travailleuses » et montrant ainsi l’« expression d’une véritable crise de confiance à l’égard des assureurs vie ». De leur côté, les partis bourgeois et les milieux économiques analysent ce résultat comme un manque de confiance des citoyens dans les institutions de prévoyance, tout en prévoyant que le sujet devra être prochainement remis sur le tapis.

Parmi les autres votations, le peuple a refusé par 70,5 % des votants et tous les cantons une initiative populaire lancée par la Protection suisse des animaux et demandant l’instauration d’un avocat pour les animaux, suivant ainsi l’exemple du canton de Zurich, qui connaît déjà une telle mesure. Malgré une campagne très émotionnelle et le ralliement de plusieurs personnalités — dont l’acteur Alain Delon — les citoyens ont finalement refusé cette proposition, principalement jugée non prioritaire par rapport aux autres problèmes actuels. Enfin, un article constitutionnel régissant la recherche sur l’être humain a été largement approuvé par l’ensemble des cantons et 77,2 % des votants.

Résultats complets

Canton Participation Résultats
    Arrêté fédéral relatif à un article constitutionnel concernant la recherche sur l’être humain Initiative pour l’institution d’un avocat de la protection des animaux Loi fédérale sur la prévoyance professionnelle vieillesse, survivants et invalidité
    oui non oui non oui non
Total 43,9 % 1 707 549
77,2 %
504 460
22,8 %
671 735
29,5 %
1 604 498
27.3 %
617 299
77,2 %
1 645 643
72,7 %
Cantons   26 0 0 26 0 26
Zurich 46,6 % 78 % 22 % 32,7 % 67,3 % 36,5 % 63,5 %
Berne 41,9 % 75,4 % 24,6 % 27,4 % 72,6 % 30,4 % 69,6 %
Lucerne 44,4 % 75,2 % 24,8 % 34,5 % 65,5 % 23,8 % 76,2 %
Uri 46,6 % 66,7 % 33,3 % 29,2 % 70,8 % 18,5 % 81,5 %
Schwyz 46,3 % 67 % 33 % 31 % 69 % 20,7 % 79,3 %
Obwald 56,3 % 70 % 30 % 32,1 % 67,9 % 16,2 % 83,8 %
Nidwald 56,5 % 74,8 % 25,2 % 35,3 % 64,7 % 19,1 % 80,9 %
Glaris 41,6 % 72,4 % 27,6 % 34,4 % 65,6 % 29,5 % 70,5 %
Zoug 49,1 % 75,7 % 24,3 % 34,5 % 65,5 % 26,1 % 73,9 %
Fribourg 48,5 % 79,8 % 20,2 % 22,6 % 77,4 % 19,2 % 80,8 %
Soleure 43,9 % 73,5 % 26,5 % 22,4 % 77,6 % 31 % 69 %
Bâle-Ville 49,9 % 76,9 % 23,1 % 26,2 % 73,8 % 44,3 % 55,7 %
Bâle-Campagne 44 % 79,8 % 20,2 % 23,2 % 76,8 % 36,2 % 63,8 %
Schaffhouse 61,5 % 67,9 % 32,1 % 29,2 % 70,8 % 34 % 66 %
Appenzell Rhodes-Extérieures 46,7 % 69,8 % 30,2 % 32,3 % 67,7 % 28 % 72 %
Appenzell Rhodes-Intérieures 36,8 % 72,6 % 27,4 % 42,3 % 57,7 % 16,5 % 83,5 %
Saint-Gall 42,2 % 73,8 % 26,2 % 30,9 % 69,1 % 28 % 72 %
Grisons 39,1 % 70,6 % 29,4 % 34,6 % 65,4 % 31 % 69 %
Argovie 41,6 % 73,8 % 26,2 % 26,8 % 73,2 % 31,2 % 68,8 %
Thurgovie 45 % 73,1 % 26,9 % 32,4 % 67,6 % 29,9 % 70,1 %
Tessin 42,8 % 77,7 % 22,3 % 21,4 % 78,6 % 38,3 % 61,7 %
Vaud 50,2 % 87,6 % 12,4 % 22,5 % 77,5 % 22,1 % 77,9 %
Valais 53,2 % 72,7 % 27,3 % 19,1 % 80,9 % 17 % 83 %
Neuchâtel 49,8 % 82,4 % 17,6 % 18,4 % 81,6 % 22,4 % 77,6 %
Genève 49,1 % 88 % 12 % 20,4 % 79,6 % 33,5 % 66,5 %
Jura 44,6 % 77,3 % 22,7 % 15,2 % 84,8 % 17,3 % 82,7 %

Sources


Protectbriefcase.gif Cet article est archivé et n’est plus librement éditable. Vous pouvez demander des rectifications (interwiki à ajouter, retirer ou modifier, orthographe, grammaire ou autre) dans la page Wikinews:Intervention sur une page archivée.

This text comes from Wikinews. Permission is granted to copy, distribute and/or modify this document under the terms of the Creative Commons Attribution 2.5 licence. For a complete list of contributors for this article, visit the corresponding history entry on Wikinews.

Nigeria : nouvelles violences intercommunautaires à Jos

Nigeria : nouvelles violences intercommunautaires à Jos

Une nouvelle de Wikinews, la source d’informations que vous pouvez écrire.
Aller à : navigation, rechercher

Localisation du Nigeria

Localisation de Jos au Nigeria

8 mars 2010. – De nombreux corps ont été retrouvés hier dans la petite ville de Jos, dans l’État du Plateau, au Nigeria. Il s’agit de violences entre chrétiens et musulmans auxquelles le pays est confronté depuis plusieurs années. Un témoin, Peter Jang, qui vit dans la ville, a déclaré que les agresseurs ont tirés des coups de feu en l’air vers trois heures du matin, puis que les habitants ont fui de leurs maisons dans la panique et ont été abattus à coups de machette.

Gregory Yenlong, porte-parole du gouverneur de l’État, a indiqué que jusqu’à 500 personnes ont perdu la vie. Il n’existe cependant pas de confirmation indépendante. Le correspondant d’Al Jazeera, Yvonne Ndege, a par ailleurs signalé que le nombre de victimes était très différent selon les sources. Un reporter de Reuters indique, quant à lui, qu’un grand nombre des victimes sont des enfants. Enfin, selon la Croix-Rouge, cinq ou six cents habitants du village ont fui après l’attaque.

Goodluck Jonathan, président par intérim du Nigeria depuis le 9 février 2010, a mis le centre du pays sous alerte maximum. « Le président en exercice a placé toutes les forces de sécurité du Plateau et des États voisins en alerte maximum afin d’empêcher que ce dernier conflit ne déborde sur d’autres États nigérians », selon un communiqué publié à Abuja. « Il a aussi ordonné à tous les services de sécurité de prendre des initiatives stratégiques pour battre ces bandes de tueurs en maraude ». « M. Jonathan doit également rencontrer les dirigeants des services de sécurité du pays pour trouver des moyens de mettre fin aux violences », toujours d’après la présidence fédérale nigériane.

La ville de Jos est située dans le centre-nord du Nigeria, où vit la population musulmane. La localité est régulièrement le théâtre de violences religieuses. En septembre 2001, des émeutes déclenché par un conflit sur la construction d’une mosquée avaient causé la mort de plus de 1 000 personnes et, en 2004, 700 personnes sont mortes dans des affrontements similaires.

Sources


Protectbriefcase.gif Cet article est archivé et n’est plus librement éditable. Vous pouvez demander des rectifications (interwiki à ajouter, retirer ou modifier, orthographe, grammaire ou autre) dans la page Wikinews:Intervention sur une page archivée.

  • Page Afrique de Wikinews Page « Afrique » de Wikinews. L’actualité africaine dans le monde.

This text comes from Wikinews. Permission is granted to copy, distribute and/or modify this document under the terms of the Creative Commons Attribution 2.5 licence. For a complete list of contributors for this article, visit the corresponding history entry on Wikinews.

Powered by WordPress