Wiki Actu Francophone

décembre 26, 2009

Un hommage à la musique traditionnelle d\’Amérique latine

Un hommage à la musique traditionnelle d’Amérique latine

Une nouvelle de Wikinews, la source d’informations que vous pouvez écrire.
Aller à : navigation, rechercher

Localisation de l’Amérique latine

26 décembre 2009. – Les cinq musiciens-chanteurs solistes du groupe Los Koyas et Jaime Torres, le charanguiste argentin de renom, signent ensemble un hommage à la musique de huit pays latino-américains dans leur album Voyage au cœur de l’Amérique latine.

Du Pérou au Chili, en passant par l’Argentine, le Paraguay, la Bolivie, le Mexique, la Colombie et le Venezuela, ces artistes mettent en valeur le son des flûtes des Andes, de la harpe indienne, du charango, de la guitare et des instruments rythmiques de ces pays.

Seize extraits de l’album disponibles sur le site du groupe Los Koyas jouent sur la diversité des styles musicaux qui constituent ce panorama musical.

Sources

Voir sur Wikipédia l’article
Los Koyas.


Protectbriefcase.gif Cet article est archivé et n’est plus librement éditable. Vous pouvez demander des rectifications (interwiki à ajouter, retirer ou modifier, orthographe, grammaire ou autre) dans la page Wikinews:Intervention sur une page archivée.

This text comes from Wikinews. Permission is granted to copy, distribute and/or modify this document under the terms of the Creative Commons Attribution 2.5 licence. For a complete list of contributors for this article, visit the corresponding history entry on Wikinews.

Nécrologie : décès d\’Yves Rocher

Filed under: Article archivé,Europe,France,Industrie,Nécrologie — admin @ 5:00

Nécrologie : décès d’Yves Rocher — Wikinews

Nécrologie : décès d’Yves Rocher

Une nouvelle de Wikinews, la source d’informations que vous pouvez écrire.
Aller à : navigation, rechercher
Nouvelles connexes
Nécrologies sur Wikinews
Wikiobituaries.svg

26 décembre 2009. – L’industriel Yves Rocher, spécialisé dans le cosmétique, s’est éteint aujourd’hui à Paris, à l’âge de 79 ans. Il était connu dans le monde des instituts de beauté. Il avait pour maître mot « la beauté par les plantes », refusant tout produit de synthèse. Cinquante ans auparavant, il crée la marque éponyme en sa ville natale de La Gacilly, dans le Morbihan. Cette localité deviendra le fief de sa marque et il en sera le maire de 1962 à 2008. Les produits Yves Rocher sont vendu 80 pays différents, avec 1 700 points de vente, pour un chiffre d’affaire consolidé de 2 milliards d’euros.

Chose moins connue, il possédait également des enseignes aussi connues que Petit Bateau, Daniel Jouvance, Isabel Derroisné, Françoise Saget, Stanhome ou encore Docteur Pierre Ricaud. Environ 15 000 salariés travaillaient pour Yves Rocher à travers le monde, dont 7 000 en France. En 2007, il passe la main à son petit-fils, Bris Rocher.

Le président français Nicolas Sarkozy a immédiatement réagit dès l’annonce du décès. « Le président de la République a appris avec émotion le décès d’Yves Rocher. Il salue la mémoire de ce grand industriel français, inventeur de la cosmétique à base de produits végétaux et pionnier de la vente par correspondance », note le communiqué de presse des services de l’Élysée.

Sources


Protectbriefcase.gif Cet article est archivé et n’est plus librement éditable. Vous pouvez demander des rectifications (interwiki à ajouter, retirer ou modifier, orthographe, grammaire ou autre) dans la page Wikinews:Intervention sur une page archivée.

This text comes from Wikinews. Permission is granted to copy, distribute and/or modify this document under the terms of the Creative Commons Attribution 2.5 licence. For a complete list of contributors for this article, visit the corresponding history entry on Wikinews.

Nouvel an final pour David Tennant dans Doctor Who

Nouvel an final pour David Tennant dans Doctor Who

Une nouvelle de Wikinews, la source d’informations que vous pouvez écrire.
Aller à : navigation, rechercher

26 décembre 2009. – Hier, la chaîne britannique BBC One a diffusé la première partie de The End of Time, la dernière aventure en date de la série Doctor Who. Ce double téléfilm de fin d’année présente, de nouveau, un danger menaçant l’humanité qu’essaye d’empêcher l’acteur David Tennant sous la direction du producteur Russel T. Davies. Tous deux jouent ainsi leur dernier acte dans cette fiction.

Signature de la série, la surprise, le mystère et l’énormité du danger final, révélé dans les dernières secondes, permettent de relancer la curiosité des spectateurs jusqu’à la deuxième partie qui sera diffusée le premier janvier 2010. Dans le même temps, Doctor Who dynamise la chaîne BBC America.

Spectacle attendu et révélations

Depuis la diffusion de The Waters of Mars mi-novembre, la BBC a ponctué ses programmes de bande-annonces révélant quelques fils d’intrigues complétés lors de la diffusion, hier en fin d’après-midi du jour de Noël.

L’acteur Bernard Cribbins, 81 ans mardi prochain, fait office de compagnon du Docteur, en contre-point des jeunes femmes des saisons précédentes. Une promotion axée sur le public le plus mature de la chaîne a même eu lieu dans l’émission matinale BBC Breakfast avec diffusion de la scène de pelotage de la fesse gauche de Tennant par June Whitfield, vétéran de la radio-télévision britannique.

De manière aussi démente qu’au final de la troisième saison, en 2007, John Simm a repris le rôle du Maître, un Seigneur du Temps comme le Docteur. Ressuscité et entendant toujours un roulement de tambour dans sa tête, le personnage est lancé, affamé, sur des sans-domicile sans défense, jusqu’à rencontrer le milliardaire incarné par David Harewood. Apparu sans explication dans les publicités, son rôle est essentiel dans les plans du Maître.

La révélation provient de la scène finale, une fois que le Maître est parvenu à ses fins. Par une astuce narrative, cette première partie devient l’introduction au réel danger auquel Timothy Dalton prête sa voix et sa carrure d’acteur de théâtre.

À peine le générique de cette première partie achevé, la BBC a téléchargé sur le site officiel une scène de la deuxième partie. Y est montrée une conséquence des actes du Docteur qui inscrit le final dans la chronologie de la série d’avant sa relance par Russel T. Davies. Le scénariste-producteur revient ainsi au début de son travail : ayant forcé, pendant cinq saisons, son héros à faire le deuil de son peuple exterminé, il décide de les confronter.

Même aux États-Unis

Avec le million cent mille spectateurs devant The Waters of Mars samedi 19 décembre, la chaîne BBC America réalise la meilleure audience de son histoire commencée en 1998. Bon présage pour une programmation de fin d’année centrée sur Doctor Who. Mi-novembre, ils furent dix millions de Britanniques.

La première partie de The End of Time sera diffusée ce soir, samedi 26. Avant la diffusion de tous les épisodes et téléfilms de Doctor Who dans lesquels David Tennant a joué de minuit sonnante, le premier janvier 2010, au 2 janvier au soir avec le téléfilm final.

En 2010

Cette deuxième partie devrait voir la « fin » du dixième Docteur, même si le mystère est de quelle manière disparaîtra le personnage. Le onzième Docteur, et donc l’acteur Matt Smith, pourrait apparaître dans les derniers instants.

La série reviendra avec Smith et une nouvelle équipe de production au deuxième trimestre de 2010, sûrement sur une nouvelle tonalité et avec de nouveaux objectifs.

Une rencontre est possible pour le Docteur, celle de River Song, personnage à qui il dira son véritable nom. Un indice laissé par le scénariste Steven Moffat dans l’épisode Forest of the Dead, pendant la quatrième saison.

Sources


Wikinews
Cet article contient des éléments de journalisme de première main rédigé par un membre de Wikinews (voir la page de discussion pour plus de détails).
Ces articles peuvent être traduits en utilisant le Réseau de Traduction des Sources Primaires (WORTNET).


Protectbriefcase.gif Cet article est archivé et n’est plus librement éditable. Vous pouvez demander des rectifications (interwiki à ajouter, retirer ou modifier, orthographe, grammaire ou autre) dans la page Wikinews:Intervention sur une page archivée.

This text comes from Wikinews. Permission is granted to copy, distribute and/or modify this document under the terms of the Creative Commons Attribution 2.5 licence. For a complete list of contributors for this article, visit the corresponding history entry on Wikinews.

Cyclo-cross : victoire de Kevin Pauwels à Heusden-Zolder

Cyclo-cross : victoire de Kevin Pauwels à Heusden-Zolder

Une nouvelle de Wikinews, la source d’informations que vous pouvez écrire.
Aller à : navigation, rechercher

Kevin Pauwels, en janvier 2009

26 décembre 2009. – Ce samedi, avait lieu la 7e manche de coupe du monde de cyclo-cross. Le Belge Kevin Pauwels s’est imposé devant ses compatriotes Niels Albert et Sven Nys à Heusden-Zolder, dans la province de Limbourg.

Échappé dès le 2e tour, Pauwels allait résister jusqu’au bout au terme du parcours vallonné d’Heusden-Zolder pour s’imposer devant Albert et Nys, qui, malgré une chute, devançait de justesse Gerben de Knegt à la 3e place.

« […] J’ai fait mon possible avec les deux Rabobank, [Bart] Aernouts et [Gerben] de Knegt, afin de décrocher [Niels] Albert, [Sven] Nys et [Zdeněk] Štybar, et cela a réussi. […] Je pense que je pourrai envisager de bonnes choses pour le championnat du monde […] », déclarait le vainqueur après l’arrivée, jugée sur le circuit automobile de Zolder.

Niels Albert conserve ainsi la tête du classement de la coupe du monde. La 8e manche se déroulera à Roubaix, le 17 janvier.

Classement

Position Cycliste Nation Temps
1 Kevin Pauwels Flag of Belgium (civil).svg Belgique en 1h04’30”
2 Niels Albert Flag of Belgium (civil).svg Belgique + 22”
3 Sven Nys Flag of Belgium (civil).svg Belgique + 33”

Sources


Protectbriefcase.gif Cet article est archivé et n’est plus librement éditable. Vous pouvez demander des rectifications (interwiki à ajouter, retirer ou modifier, orthographe, grammaire ou autre) dans la page Wikinews:Intervention sur une page archivée.

This text comes from Wikinews. Permission is granted to copy, distribute and/or modify this document under the terms of the Creative Commons Attribution 2.5 licence. For a complete list of contributors for this article, visit the corresponding history entry on Wikinews.

Brève : un tremblement de terre de magnitude 6,7 secoue l\’Indonésie

Brève : un tremblement de terre de magnitude 6,7 secoue l’Indonésie

Une nouvelle de Wikinews, la source d’informations que vous pouvez écrire.
Aller à : navigation, rechercher

Carte de l’archipel des Moluques, en Indonésie.

26 décembre 2009. – Alors que l’Asie commémore le cinquième anniversaire du tsunami qui s’était produit le 26 décembre 2004, un tremblement de terre de magnitude 6,7 sur l’échelle de Richter a frappé l’Indonésie au large des îles Moluques, à l’est du pays, à 6 h 57 (GMT). Pour le moment, ni victimes, ni dégâts n’ont été constatés. « Le séisme sous-marin était suffisamment éloigné de ville la plus proche Tual. Il est également très en profondeur, ce qui signifie qu’il n’aura pas d’effet significatif », a expliqué le responsable de l’Agence indonésienne de météorologie et de géophysique.

Sources


Protectbriefcase.gif Cet article est archivé et n’est plus librement éditable. Vous pouvez demander des rectifications (interwiki à ajouter, retirer ou modifier, orthographe, grammaire ou autre) dans la page Wikinews:Intervention sur une page archivée.

This text comes from Wikinews. Permission is granted to copy, distribute and/or modify this document under the terms of the Creative Commons Attribution 2.5 licence. For a complete list of contributors for this article, visit the corresponding history entry on Wikinews.

Belgique : une secousse ressentie en Brabant wallon

Belgique : une secousse ressentie en Brabant wallon

Une nouvelle de Wikinews, la source d’informations que vous pouvez écrire.
Aller à : navigation, rechercher

Localisation de la province du Brabant wallon en Belgique

26 décembre 2009. – Vers 07 h 50 (UTC+1), ce matin, les habitants de la province du Brabant wallon, en Belgique, ont ressenti une légère secousse. Dix minutes plus tard, c’était la radio La Première, appartenant à la RTBF[1], qui annonçait la nouvelle dans son journal de 08 h 00.

À Court-Saint-Étienne, le séisme a atteint une magnitude de 2,5 sur l’échelle de Richter, selon l’Observatoire royal de Belgique (ORB). Aucun dégât n’est à déplorer.

« Je ne dormais pas à ce moment-là. J’ai sursauté quand j’ai entendu un bruit sourd s’amplifier. Ensuite, tout a tremblé durant quelques secondes. Comme j’en ai l’habitude pour ce type de secousses, je vais toujours regarder l’heure : il était pile 07 h 50. Ce n’est en effet pas la première fois que ça arrive, mais c’est toujours très surprenant », témoigne un contributeur de Wikinews se trouvant à Corroy-le-Grand lors du séisme.

Les tremblements de terre sont fréquents en Brabant wallon. Le dernier en date s’est fait ressentir en septembre dernier.

Notes

Sources


Wikinews
Cet article contient des éléments de journalisme de première main rédigé par un membre de Wikinews .
Ces articles peuvent être traduits en utilisant le Réseau de Traduction des Sources Primaires (WORTNET).


Protectbriefcase.gif Cet article est archivé et n’est plus librement éditable. Vous pouvez demander des rectifications (interwiki à ajouter, retirer ou modifier, orthographe, grammaire ou autre) dans la page Wikinews:Intervention sur une page archivée.

This text comes from Wikinews. Permission is granted to copy, distribute and/or modify this document under the terms of the Creative Commons Attribution 2.5 licence. For a complete list of contributors for this article, visit the corresponding history entry on Wikinews.

Un hommage à la musique traditionnelle d’Amérique latine

Localisation de l’Amérique latine

26 décembre 2009. – Les cinq musicienschanteurs solistes du groupe Los Koyas et Jaime Torres, le charanguiste argentin de renom, signent ensemble un hommage à la musique de huit pays latino-américains dans leur album Voyage au cœur de l’Amérique latine.

Du Pérou au Chili, en passant par l’Argentine, le Paraguay, la Bolivie, le Mexique, la Colombie et le Venezuela, ces artistes mettent en valeur le son des flûtes des Andes, de la harpe indienne, du charango, de la guitare et des instruments rythmiques de ces pays.

Seize extraits de l’album disponibles sur le site du groupe Los Koyas jouent sur la diversité des styles musicaux qui constituent ce panorama musical.

Sources

Voir sur Wikipédia l’article
Los Koyas.


Protectbriefcase.gif Cet article est archivé et n’est plus librement éditable. Vous pouvez demander des rectifications (interwiki à ajouter, retirer ou modifier, orthographe, grammaire ou autre) dans la page Wikinews:Intervention sur une page archivée.

This text comes from Wikinews. Permission is granted to copy, distribute and/or modify this document under the terms of the Creative Commons Attribution 2.5 licence. For a complete list of contributors for this article, visit the corresponding history entry on Wikinews.

Powered by WordPress