Wiki Actu Francophone

décembre 19, 2009

À domicile, Montpellier Water-Polo échoue devant le champion marseillais

À domicile, Montpellier Water-Polo échoue devant le champion marseillais

Une nouvelle de Wikinews, la source d’informations que vous pouvez écrire.

Sauter à la navigation Sauter à la recherche

19 décembre 2009. – Ce soir, à la piscine d’Antigone, le Montpellier Water-Polo recevait le champion de France en titre pour le compte de la huitième journée du championnat élite.

Le second avant cette rencontre s’est incliné dix buts à seize dans un match très engagé, marqué par la blessure du Montpelliérain Matthijs De Bruijn en début de premier quart-temps. La défaite montpelliéraine est advenue au cours de deux moments où leurs adversaires ont aisément su placer respectivement trois et quatre buts.

Plus de cinq cents cinquante spectateurs, accompagnés des jeunes marseillais des équipes de Nationale 3 et de moins de 17 ans, ont accompagné l’ambiance sonore et festive organisée par le Montpellier Water-Polo. En effet, l’intégralité du match était filmée pour une retransmission en différée la semaine prochaine sur la chaîne Sport+.

Nationale 3 en ouverture

Arbitré par un officiel et l’entraîneur montpelliérains, le match entre deux équipes de Nationale 3 s’est conclu par la victoire 12-9 des Montpelliérains contre les Marseillais.

L’effectif des hôtes était composé de la réserve du club et de membres de sa section loisirs. Côté marseillais, l’équipe comprenait réservistes et plusieurs jeunes de la catégorie moins de 17 ans. Ces derniers se sont ensuite illustrés dans les gradins sud.

La rencontre élite

Le Montpellier Water-Polo n’avait pas joué en compétition depuis la sixième journée à cause de trois cas de grippe, entraînant le report au samedi 16 janvier le match contre l’Olympic Nice Natation.

Les joueurs du Cercle des nageurs de Marseille étaient en Russie en milieu de semaine. Malgré une défaite face au Spartak City Volgograd, ils se sont qualifiés pour les quarts de finale du trophée de la Ligue européenne de natation.

Contrairement à l’habitude, l’arbitre Pascal Bouchez a officié seul pendant cette rencontre. Annoncé par le site de la Fédération française de natation, Pierre Bonnay était absent.

Premier quart-temps

En moins de trois minutes, cinq buts lancent la confrontation avec des attaques vives et rapides. Au bout d’une minute dix de jeu, le Montpellier Water-Polo (MWP) marque son premier but par le n°6 Matthijs De Bruijn. La pointe marseillaise, Michael Bodegas (n°10), répond sans attendre dès l’offensive suivante, imité par Mathieu Peisson (MWP n°7) d’un tir entrant grâce au poteau droit. Un défaut de lever de bras de la défense montpelliéraine est immédiatement sanctionné par un tir d’Arnaud Jablonski (CNM n°3). Sur l’attaque héraultaise suivante, un essai de feinte de passe pour atteindre la pointe et capitaine, Andrès Aguilar, tourne à la faute offensive de celui-ci. Le 7 marseillais, Ugo Croussillat, marque sur la rapide contre-attaque.

C’est dans ces moments d’action rapide que De Bruijn (MWP n°6) est blessé à la pommette et doit quitter la partie. Il passera plus tard devant le public et une des caméras pour rejoindre l’infirmerie de la piscine.

Les défenses se consolident. Sur un départ rapide, le 4 marseillais gagne un duel face au gardien montpelliérain Nicolas Simon (n°13). La période s’achève avec un but des hôtes dans la dernière seconde par Richard Van Eck (n°8). Le Cercle des nageurs de Marseille mène d’un but, 3-4.

Deuxième quart-temps

Pendant la première moitié de cette période, les offensives des deux camps butent sur des défenses solides. Côté marseillais, deux ou trois défenseurs coulent le porteur de balle sans ménagement. Même sur pénalty, le n°8 de Montpellier échoue à marquer.

Le même Van Eck trouve néanmoins la faille à mi-parcours : il lobe le gardien d’une pichenette.

Revenus à égalité, quatre partout, les Montpelliérains se déconcentrent et, en deux minutes et demi, les Marseillais placent trois buts : tir direct du n°4 faute de défense bras levé, par la pointe Petar Tomasevic (n°2) et tir du n°7. À deux minutes de la mi-temps, le Cercle mène 4-7.

Pendant que les jeunes marseillais de Nationale 3 comparent leurs forces de voix avec les tribunes officielles et nord d’Antigone, les esprits s’échauffent devant les buts, sans dépasser les éclats de voix entre le n°4 marseillais d’un côté, Brice Boust et Mathieu Peisson de l’autre.

Une dernière faute à 28 secondes de la pause entraîne un pénalty pour le MWP transformé en but par Peisson (n°7) : 5-7.

Troisième quart-temps

Malgré un changement de gardien côté Montpellier (entrée du n°1 Soufien Riabi), Arnaud Jablonski entretient l’avance marseillaise d’entrée de jeu. Deux minutes après, sa pointe Bodegas continue le travail malgré trois défenseurs sur lui : 5-9.

Vers le milieu de la période, les trajectoires de buts s’ouvrent de nouveau. À la suite d’une faute offensive, Brice Boust (MWP 10) contre-attaque et bat le gardien, mais Yann Vernoux (CNM 9) marque en trouvant un trou de souris entre les défenseurs et le gardien de Montpellier. Aguilar marque sur l’attaque suivante : 7-10.

À deux minutes et demi avant la pause, à la suite de l’échec d’une attaque adverse, l’entraîneur marseillais Petar Kovacevic demande un temps mort pour remonter le terrain sans fatigue. Michal Simon (n°6) conclut la manœuvre d’un but.

Cela ne calme pas le rythme de la partie : Van Eck tire au-dessus du but marseillais, mais son équipe contre-carre l’attaque suivante. À la suite d’une faute défensive du n°2 du Cercle, c’est au tour de l’entraîneur Fabien Vasseur de se servir d’un de ses temps morts. Les Montpelliérains reprennent une recherche de solution de tir de passe en passe que conclut habilement au ras de l’eau Mathieu Peisson.

Trois buts de retard réduit à deux par Van Eck à une vingtaine de secondes d’une pause sifflée après deux tentatives d’attaque en une dizaine de secondes pour chaque équipe. 9-11.

Quatrième quart-temps

Le public, la dizaine de jeunes du club marseillais et les quelques centaines de familles montpelliéraines, était chauffé à blanc après distribution de t-shirts de sponsors au canon à air comprimé. Il se tut rapidement face au résultat en quatre minutes d’une pression marseillaise accrue sur les porteurs de balle de Montpellier.

Quatre buts sans réponse adverse : par la pointe Alexandre Camarasa (n°12), par Jean-Baptise Favry (n°8) et un lancer de balle roulant tranquillement sur l’eau et sans gardien pour le stopper, par un tir de Tomasevic (n°2). Le tout conclu par un tir de Yann Vernoux (n°9), laissé seul à peine une seconde. 9-15 à trois minutes de la fin.

Sur une faute offensive en zone montpelliéraine, Fabien Vasseur demande un temps mort pour relancer ses joueurs tandis que le drapeau rouge d’exclusion consécutive à trois fautes défensives commence à être agité à la table de marque. Les Montpelliérains ont l’occasion de deux tirs consécutifs qui ne passent pas la défense.

Petar Kovacevic demande à son tour un temps mort, à peine vingt-cinq de jeu effectif après celui de son confrère. Il en profite pour changer son gardien, utilisant à plein un effectif qui constitue la base constitutive de l’équipe de France qu’il entraîne également.

La minute et demi qui suit est marqué par les offensives vaines ; Peisson rate même un pénalty sorti en corner par le gardien. Raphaël Pirat (MWP 9) marque enfin à une minute de la fin.

À six secondes du coup de sifflet final, Dorde Basic (n°11) conclut le match par le seizième but marseillais de la soirée : 10-16.

Face aux caméras

Pour attirer le public montpelliérain et garnir les tribunes pour les caméras de Sport+, le Montpellier Water-Polo a utilisé toute la gamme des effets rôdés la saison dernière : défilé un à un des joueurs, don au public et aux nombreux enfants de bâtons gonflables, tombola du sponsor bancaire, tir de t-shirts publicitaires au canon. Pour ce dernier, les bénévoles, poloïstes eux-mêmes, ont pu le suppléer de puissants tirs du bras droit, une fois la cartouche vidée la cartouche d’air comprimé.

Efforts qui seront visibles trois fois la semaine prochaine lorsque le match sera diffusé intégralement sur la chaîne spécialisée du groupe Canal+, comme le seront neuf autres cette saison, un par club du championnat élite[1].

Sources


Wikinews
Cet article contient des éléments de journalisme de première main rédigé par un membre de Wikinews (voir la page de discussion pour plus de détails).
Ces articles peuvent être traduits en utilisant le Réseau de Traduction des Sources Primaires (WORTNET).

  1. ((fr))« Après la pluie vient le beau temps ! ». Association des clubs de water-polo francais13 décembre 2009.


    Page
  • Page Water-polo de Wikinews « Water-polo »
  • de Wikinews.

This text comes from Wikinews. Permission is granted to copy, distribute and/or modify this document under the terms of the Creative Commons Attribution 2.5 licence. For a complete list of contributors for this article, visit the corresponding history entry on Wikinews.

Madagascar : Andry Rajoelina nomme sa Première ministre

Madagascar : Andry Rajoelina nomme sa Première ministre

Une nouvelle de Wikinews, la source d’informations que vous pouvez écrire.
Aller à : navigation, rechercher

Localisation de Madagascar

Andry Rajoelina, en novembre 2008

19 décembre 2009. – Le dirigeant malgache Andry Rajoelina a nommé unilatéralement, hier, son premier ministre. Selon un décret de la présidence, Cécile Manorohanta est désignée « chef du gouvernement de la transition ». Celle-ci occupait jusqu’à présent les fonctions de vice-Premier ministre chargé de l’Intérieur.

Un autre décret annule la nomination d’Eugène Mangalaza, désigné le 6 octobre dernier au terme d’un accord de partage de pouvoir entre les quatre principales mouvances malgaches : celles de M. Rajoelina, du chef d’État déchu Marc Ravalomanana et des ex-présidents Didier Ratsiraka et Albert Zafy.

Mme Manorohanta appartenait au parti du président évincé. Elle avait démissionné de son poste de ministre de la Défense en février 2009 après la violente répression d’une manifestation, qui avait fait une quarantaine de morts devant le palais présidentiel.

M. Ravalomanana avait été contraint de quitter le pouvoir le 17 mars sous la pression. Il avait cédé ses pouvoirs à un directoire militaire, qui les avait remis à M. Rajoelina, alors maire d’Antananarivo.

La nomination unilatérale de Mme Manorohanta intervient trois jours après qu’Andry Rajoelina eut annoncé la tenue de législatives le 20 mars dans le pays, là aussi en contradiction avec l’accord de Maputo.

Le dirigeant de Madagascar avait pris cette décision après la tenue d’un nouveau cycle de négociations — qu’il avait boycotté — à Maputo entre les trois autres mouvances sur le partage des postes au sein des institutions de la transition. M. Rajoelina avait alors jugé désormais « impossible de travailler en cohabitation avec ces trois autres mouvances pour la mise en place d’un gouvernement d’union nationale ».

Les délégués des trois mouvements politiques avaient été empêchés de rentrer au pays par les autorités malgaches. Bloqués à Maputo, puis à Johannesburg, ils n’ont pu finalement revenir à Antananarivo que vendredi.

Source


Protectbriefcase.gif Cet article est archivé et n’est plus librement éditable. Vous pouvez demander des rectifications (interwiki à ajouter, retirer ou modifier, orthographe, grammaire ou autre) dans la page Wikinews:Intervention sur une page archivée.

This text comes from Wikinews. Permission is granted to copy, distribute and/or modify this document under the terms of the Creative Commons Attribution 2.5 licence. For a complete list of contributors for this article, visit the corresponding history entry on Wikinews.

Cyclo-cross : Sven Nys s\’impose à Anvers

Cyclo-cross : Sven Nys s’impose à Anvers

Une nouvelle de Wikinews, la source d’informations que vous pouvez écrire.
Aller à : navigation, rechercher

Sven Nys, en 2007

19 décembre 2009. – Hier, se déroulait le cross de l’Escaut[1], à Anvers. Sven Nys, champion de Belgique de la discipline, s’est imposé au terme d’un parcours enneigé, signant ainsi sa 6e victoire de la saison.

Malgré le froid, une chute et le départ retardé en raison de la découverte d’un explosif sur le circuit de la plage Saint-Anne, Nys s’échappait lors du 2e tour pour résister jusqu’au bout, devançant Tom Meeusen et Zdeněk Štybar. Niels Albert, lui, a dû se contenter de la 7e place.

« Le fait de devoir attendre avant le départ m’a refroidi, mais je voulais absolument être devant dès le départ. J’ai très bien roulé dans ces conditions particulières, avec le départ différé, la neige sous laquelle il y avait du verglas. Ma condition est très bonne, et commencer la période de Noël par une victoire est très encourageant, en vue du championnat de Belgique », déclarait le vainqueur au terme de l’épreuve.

Notes

Classement

Position Cycliste Nation Temps
1 Sven Nys Flag of Belgium (civil).svg Belgique en 44’16”
2 Tom Meeusen Flag of Belgium (civil).svg Belgique + 13”
3 Zdeněk Štybar Flag of the Czech Republic.svg République tchèque + 15”

Sources


Protectbriefcase.gif Cet article est archivé et n’est plus librement éditable. Vous pouvez demander des rectifications (interwiki à ajouter, retirer ou modifier, orthographe, grammaire ou autre) dans la page Wikinews:Intervention sur une page archivée.

This text comes from Wikinews. Permission is granted to copy, distribute and/or modify this document under the terms of the Creative Commons Attribution 2.5 licence. For a complete list of contributors for this article, visit the corresponding history entry on Wikinews.

Ariane 5 a placé en orbite Helios-2B

Ariane 5 a placé en orbite Helios-2B — Wikinews

Ariane 5 a placé en orbite Helios-2B

Une nouvelle de Wikinews, la source d’informations que vous pouvez écrire.
Aller à : navigation, rechercher

Le lanceur européen Ariane 5 est opéré par Arianespace.

19 décembre 2009. – Ariane 5, pour sa septième et dernière mission de l’année, a placé sur orbite le satellite militaire Helios-2B, développé par la France en coopération avec l’Espagne, la Grèce, la Belgique et l’Italie. D’un poids de 4,2 tonnes, le satellite se trouve désormais sur une orbite héliosynchrone.

Le lancement a eu lieu hier à 15 h 26 (UTC) depuis le centre spatial de Kourou, en Guyane française, après deux reports, le 9 et le 17 décembre.

Ce satellite d’observation, « grand frère » d’Helios-2A, lancé en 2004, doit cartographier [avec une résolution de 2,5 mètres, NDLA] la Terre à des fins de défense. Le CNES a précisé que « le satellite doit aussi servir à la réalisation de cartes pour les zones où celles-ci font défaut ainsi qu’à l’élaboration de modèles numériques de terrain, utiles au guidage des missiles de croisière ».

Sources


Protectbriefcase.gif Cet article est archivé et n’est plus librement éditable. Vous pouvez demander des rectifications (interwiki à ajouter, retirer ou modifier, orthographe, grammaire ou autre) dans la page Wikinews:Intervention sur une page archivée.

This text comes from Wikinews. Permission is granted to copy, distribute and/or modify this document under the terms of the Creative Commons Attribution 2.5 licence. For a complete list of contributors for this article, visit the corresponding history entry on Wikinews.

Championnat de France 2009-2010 de Ligue 2 : les résultats de la dix-huitième journée

Championnat de France 2009-2010 de Ligue 2 : les résultats de la dix-huitième journée

Une nouvelle de Wikinews, la source d’informations que vous pouvez écrire.
Aller à : navigation, rechercher
thumbs

19 décembre 2009. – Les intempéries ont perturbé plusieurs rencontres de la dix-huitième journée du championnat de France de football de Ligue 2. Ainsi, les rencontres entre le Tours FC et le FC Istres OP, puis entre le SCO Angers et le FC Metz n’ont pu se dérouler.

Quelques chiffres

Ce sont 422 buts qui ont été marqués depuis le commencement de la saison en Ligue 2. Ceci donne une moyenne de 2,37 buts par match.


Palmarès Club Buts Class.
La meilleure attaque SM Caen 29 1er
La plus mauvaise attaque FC Istres OP 13 19
La meilleure défense SM Caen 14 1er
La plus mauvaise défense LB Châteauroux 28 15
La meilleure différence de buts SM Caen 15 1er
La plus mauvaise différence de buts FC Istres OP, SC Bastia -10 19, 20


Résultats et classement

Résultats complets de la 18ème journée
Vannes OC 3 – 0 SC Bastia
AC Ajaccio 2 – 1 FC Nantes
Stade Brestois 1 – 0 Nîmes Olympique
CS Sedan-Ardennes 2 – 1 Dijon FCO
AC Arles 3 – 0 LB Châteauroux
Tours FC Non joué FC Istres OP
SM Caen 1 – 1 Stade Lavallois MF
Clermont Foot 1 – 0 Le Havre AC
SCO Angers Non joué FC Metz
RC Strasbourg 2 – 1 EA Guingamp

Source : Wikinews
Classement général
Class. Club Pts J G N P F pp pc pén +-
1. SM Caen 38 18 11 5 2 0 29 14 0 15
2. Stade Brestois 32 18 9 5 4 0 24 16 0 8
3. AC Arles 30 18 8 6 4 0 23 19 0 4
4. FC Metz 29 17 8 5 4 0 21 18 0 3
5. Le Havre AC 28 18 8 4 6 0 21 19 0 2
6. FC Nantes 27 18 7 6 5 0 25 25 0 0
7. Tours FC 26 17 6 8 3 0 22 16 0 6
8. Stade Lavallois MF 24 18 5 9 4 0 24 20 0 4
9. Vannes OC 24 18 6 6 6 0 25 26 0 -1
10. Nîmes Olympique 23 18 6 5 7 0 18 23 0 -5
11. Clermont Foot 22 18 6 4 8 0 22 23 0 -1
12. CS Sedan-Ardennes 22 18 5 7 6 0 21 24 0 -3
13. AC Ajaccio 21 18 5 6 7 0 20 18 0 2
14. Dijon FCO 21 18 4 9 5 0 18 20 0 -2
15. LB Châteauroux 21 18 5 6 7 0 25 28 0 -3
16. EA Guingamp 21 18 5 6 7 0 18 21 0 -3
17. SCO Angers 20 17 5 5 7 0 19 21 0 -2
18. RC Strasbourg 19 18 4 7 7 0 20 24 0 -4
19. FC Istres OP 17 17 4 5 8 0 13 23 0 -10
20. SC Bastia 10 18 2 4 12 0 14 24 0 -10


Sources


Protectbriefcase.gif Cet article est archivé et n’est plus librement éditable. Vous pouvez demander des rectifications (interwiki à ajouter, retirer ou modifier, orthographe, grammaire ou autre) dans la page Wikinews:Intervention sur une page archivée.
  • Page Football de Wikinews Page « Football » de Wikinews. L’actualité du football dans le monde.

This text comes from Wikinews. Permission is granted to copy, distribute and/or modify this document under the terms of the Creative Commons Attribution 2.5 licence. For a complete list of contributors for this article, visit the corresponding history entry on Wikinews.

Championnat de France de basket-ball 2009-2010 de Pro A : les résultats de la douzième journée

Championnat de France de basket-ball 2009-2010 de Pro A : les résultats de la douzième journée

Une nouvelle de Wikinews, la source d’informations que vous pouvez écrire.
Aller à : navigation, rechercher
Ballons de basket-ball.

19 décembre 2009. – Voici les résultats du championnat de France de basket-ball de Pro A disputé lors de la douzième journée.

Résultats de la 12e journée

Résultats complets de la 12e journée de Pro A
Paris-Levallois Basket 92 – 69 Saint Thomas Basket Le Havre
ASVEL Lyon-Villeurbanne 79 – 60 SPO Rouen Basket
Stade Lorrain Université Club Nancy Basket 101 – 62 Chorale Roanne Basket
Le Mans Sarthe Basket 88 – 75 Hyères Toulon Var Basket
Poitiers Basket 86 75 – 62 Jeanne d’Arc Dijon Bourgogne
Elan Sportif Chalonnais 70 – 78 Cholet Basket
Strasbourg Illkirch-Graffenstaden Basket 78 – 63 Jeanne d’Arc Vichy Auvergne Basket
BCM Gravelines Dunkerque 67 – 60 Entente Orléanaise 45

Sources


Protectbriefcase.gif Cet article est archivé et n’est plus librement éditable. Vous pouvez demander des rectifications (interwiki à ajouter, retirer ou modifier, orthographe, grammaire ou autre) dans la page Wikinews:Intervention sur une page archivée.

This text comes from Wikinews. Permission is granted to copy, distribute and/or modify this document under the terms of the Creative Commons Attribution 2.5 licence. For a complete list of contributors for this article, visit the corresponding history entry on Wikinews.

Conférence de Copenhague : fin des négociations

Conférence de Copenhague : fin des négociations

Une nouvelle de Wikinews, la source d’informations que vous pouvez écrire.
Aller à : navigation, rechercher

██ Pays à hauts revenus ██ Pays à revenus moyen-supérieurs ██ Pays à revenus moyen-inférieurs ██ Pays à bas revenus

19 décembre 2009. – La conférence de Copenhague sur le climat s’est achevée aujourd’hui. Les délégués de 193 pays ont pris note de l’accord non contraignant sur le réchauffement climatique négocié par le président américain Barack Obama, mais ne l’ont pas formellement adopté. Le secrétaire général de l’ONU Ban Ki-moon s’en félicite néanmoins. « C’est est suffisant pour que l’accord soit immédiatement opérationnel et ait un impact », a-t-il annoncé.

L’accord demande à chaque pays de soumettre son plan de réduction des émissions de gaz à effet de serre en vue de limiter le réchauffement climatique à 2°C. Il inclut également une méthode de vérification de la réduction effective de ces émissions, ainsi que 100 milliards de dollars pour aider les pays en voie de développement à faire face aux effets du réchauffement climatique.

Négocié durant toute la nuit dernière, l’accord a suscité une résistance de la part de certains pays en voie de développement. Les délégués de l’archipel de Tuvalu, dans le Pacifique, et de plusieurs pays d’Amérique latine le jugent insuffisant et estiment que plusieurs pays ont été marginalisés dans ces négociations. Un délégué du Soudan a suscité une vive controverse en qualifiant l’accord de « génocide ». Il a demandé que des mesures plus fermes soient prises, avertissant que « sinon, de nombreux africains mourront ».

Les leaders des pays développés ont admis que l’accord n’était « pas parfait ». La chancelière allemande Angela Merkel a déclaré avoir des « sentiments mitigés ». « Il reste encore beaucoup à faire », a reconnu, de son côté, M. Obama. Les États-Unis se sont engagés à réduire leurs émissions de gaz à effet de serre de 17 % d’ici 2020 et de 80 % à l’horizon 2050. Par ailleurs, Washington a également annoncé son intention de contribuer à un fond mondial de 100 milliards de dollars par an d’ici 2020 pour assister les pays en développement à faire face aux effets du réchauffement.

Source


Protectbriefcase.gif Cet article est archivé et n’est plus librement éditable. Vous pouvez demander des rectifications (interwiki à ajouter, retirer ou modifier, orthographe, grammaire ou autre) dans la page Wikinews:Intervention sur une page archivée.

This text comes from Wikinews. Permission is granted to copy, distribute and/or modify this document under the terms of the Creative Commons Attribution 2.5 licence. For a complete list of contributors for this article, visit the corresponding history entry on Wikinews.

Powered by WordPress