Wiki Actu Francophone

November 28, 2010

Suisse : la neige et le froid ont perturbé les transports

Une nouvelle de Wikinews, la source d’informations que vous pouvez écrire.
Aller à : Navigation, rechercher

La Suisse romande (ici Lausanne) s’est réveillée sous la neige samedi matin.

28 novembre 2010. – La nuit de vendredi à samedi aura été, en Suisse la première de la saison à présenter des conditions hivernales avec des températures descendant jusqu’à -26,3 degrés et plusieurs centimètres de neige qui ont tenu jusqu’en plaine. Pendant la journée de samedi, également placée sous les mêmes conditions météorologiques, plusieurs centaines d’accidents ont perturbé le trafic routier.

La nuit de vendredi à samedi a été la plus froide de l’année dans plusieurs régions du pays : outre le record national de -26,3 degrés à La Brévine, on a enregistré -23,9 degrés dans la vallée de Conches ainsi qu’en Engadine.

Au lever du jour, la situation n’avait pas tellement changé : les thermomètres n’indiquaient en effet pas plus de 0 degrés samedi matin dans le bassin lémanique, seuls le Tessin, le Valais et quelques zones en Suisse orientale ont vu des températures positives. La neige est également tombée en abondance pratiquement pendant toute la journée en Suisse romande. Dans le canton de Genève, plusieurs lignes de bus ont été perturbées par des véhicules restés bloqués alors qu’une cinquantaine d’accidents, « principalement de la tôle froissée » selon le porte-parole de la police locale, étaient signalés. Dans les autres cantons, les même scènes se sont reproduites : une trentaine d’accidents, donc cinq sur l’autoroute, dans le canton de Fribourg, une soixantaine dans le canton de Berne et 34 en trois heures seulement dans le canton d’Argovie.

Selon les prévisions de MeteoSuisse, la neige devrait encore tomber pendant la journée de dimanche, mais en plus faible quantité. Les températures devraient également se montrer un peu plus clémentes.

Sources


Protectbriefcase.gif Cet article est archivé et n’est plus librement éditable. Vous pouvez demander des rectifications (interwiki à ajouter, retirer ou modifier, orthographe, grammaire ou autre) dans la page Wikinews:Intervention sur une page archivée.

  • Pages
  • Page Suisse de Wikinews « Suisse »
  • Page Météo de Wikinews « Météo »
  • de Wikinews.

This text comes from Wikinews. Permission is granted to copy, distribute and/or modify this document under the terms of the Creative Commons Attribution 2.5 licence. For a complete list of contributors for this article, visit the corresponding history entry on Wikinews.

September 21, 2010

Suisse : le canton de Fribourg refuse d\’interdire le voile à l\’école

Une nouvelle de Wikinews, la source d’informations que vous pouvez écrire.
Aller à : Navigation, rechercher

Le foulard reste autorisé, pour autant qu’il ne cache pas le visage.

21 septembre 2010. – Dans une brochure publiée lundi[1], le canton de Fribourg présente ses recommendations sur les règles à suivre dans les écoles en matière de religion. Destinée aux enseignants et aux autorités scolaires, elle définit comme objectif le maintien de la sérénité et se prononce sur différents sujets, tels que le foulard islamique à l’école, les cours de natation ou d’éducation sexuelle, ou encore les congés accordés pour des fêtes religieuses.

La brochure a été présentée officiellement à la presse par la conseillère d’État Isabelle Chassot : intitulée « Diversité religieuse et culturelle à l’école » et composée d’une vingtaine de pages illustrées, elle répond, selon la magistrate, « à la volonté du canton de faciliter la gestion de la diversité démographique grandissante des établissements scolaires fribourgeois », qui dénombrent 137 nationalités différentes en 2010. Dans les grandes lignes, le port du foulard islamique n’est pas interdit à l’école obligatoire fribourgeoise alors que tous les enfants, quelle que soient leur nationalité ou religion, doivent assister aux cours de sport et de natation en particulier, et participer aux camps ; les heures d’enseignement religieux et d’éducation sexuelle sont par contre facultatifs.

Selon Isabelle Chassot, la question du voile n’a jamais été un problème dans les écoles fribourgeoises : moins de 10 jeunes filles sur 5 000 élèves le porteraient actuellement au niveau du secondaire II et à peine autant à l’école primaire qui accueille près de 40 000 enfants. Elle appelle donc à rejeter une motion, demandant que l’interdiction du port du voile à l’école primaire soit inscrite dans la loi scolaire, présentée par la députée socialiste Erika Schnyder.

La question des fêtes religieuses a également été abordée : si les fêtes chrétiennes, telles que Noël, ont leur place à l’école, des congés peuvent être demandés pour les élèves d’autres confessions lors des principales fêtes des différents religions.

Selon les statistiques publiées par la direction de l’instruction publique, de la culture et du sport, les problèmes à connotation religieuse rencontrés ces dernières années viennent principalement de certaines communautés fondamentalistes chrétiennes qui s’opposent, entre autres, à la présence d’un sapin de Noël dans les écoles, au port du pantalon par les filles lors des cours de sport ou encore à la tenue d’un concert dans une église faute de place disponible.

Références et notes

  1. Disponible sur le site du DICS

Sources


Protectbriefcase.gif Cet article est archivé et n’est plus librement éditable. Vous pouvez demander des rectifications (interwiki à ajouter, retirer ou modifier, orthographe, grammaire ou autre) dans la page Wikinews:Intervention sur une page archivée.

  • Page
  • Page Suisse de Wikinews « Suisse »
  • de Wikinews.

This text comes from Wikinews. Permission is granted to copy, distribute and/or modify this document under the terms of the Creative Commons Attribution 2.5 licence. For a complete list of contributors for this article, visit the corresponding history entry on Wikinews.

August 17, 2010

Le gruyère AOC n\’aura finalement pas de trous

Une nouvelle de Wikinews, la source d’informations que vous pouvez écrire.
Aller à : Navigation, rechercher

Les producteurs suisses seront les seuls à pouvoir utiliser l’AOC pour le Gruyère.

17 août 2010. – La bataille de plus de trois ans qui oppose la Suisse à la France sur l’appellation d’origine contrôlée (AOC) du Gruyère vient de se terminer par une victoire helvétique, les producteurs français ayant décidé de renoncer à demander cette reconnaissance à la suite d’un avis de la Commission européenne. Les deux pays produisent, depuis de nombreuses années, deux fromages du même nom mais de goût et de texture très différents, la version française ayant des trous, contrairement à son homonyme suisse.

En décembre 2009, la Suisse et l’Union européenne avaient annoncé avoir signé un projet d’accord sur la reconnaissance mutuelle de trois appellations d’origine (Appellation d’origine protégée AOP, Appellation d’origine contrôlée AOC et Indication géographique protégée IGP), offrant une protection dans l’UE à une vingtaine de produits alimentaires suisses ; seul l’Emmental, au bénéfice en Suisse d’une AOC mais considéré en Europe comme un nom générique, avait été exclu de l’accord. Réciproquement, ce sont près de 800 produits AOP et IGP européens qui seront reconnus en Suisse lorsque cet accord sera ratifié par les deux parties.

L’un des principaux points d’achoppement de cet accord concernait jusqu’alors le Gruyère, sur lequel les négociations entre les deux pays durent depuis plus de trois ans. Une première demande de protection déposée en 2007 par la France avait été suivie par son équivalent suisse quelques mois plus tard. Les deux demandes devaient être traitées simultanément par la Commission européenne. Les experts de cette dernière ont rendu, au printemps 2010, un préavis jugeant le dossier français « peu convainquant » ; le rapport estime en effet que « la zone d’affinage débordait très largement de la zone de production » excluant ainsi le « lien concret entre le fromage et le territoire » indispensable à l’obtention d’une AOC ; dans ce même rapport, la Commission avait alors recommandé à la France de renoncer à sa demande pour se contenter d’une IGP, seul moyen pour les producteurs de continuer à appeler leur fromage « Gruyère ».

Les Français se sont finalement ralliés à cette position et ont informé, ce lundi, l’Interprofession du gruyère de leur décision de renoncer à l’appellation AOC qui devraient donc être accordée à la production suisse uniquement.

Sources


Protectbriefcase.gif Cet article est archivé et n’est plus librement éditable. Vous pouvez demander des rectifications (interwiki à ajouter, retirer ou modifier, orthographe, grammaire ou autre) dans la page Wikinews:Intervention sur une page archivée.

  • Pages
  • Page France de Wikinews « France »
  • Page Suisse de Wikinews « Suisse »
  • de Wikinews.

This text comes from Wikinews. Permission is granted to copy, distribute and/or modify this document under the terms of the Creative Commons Attribution 2.5 licence. For a complete list of contributors for this article, visit the corresponding history entry on Wikinews.

February 12, 2010

Suisse : le sperme romand est de meilleur qualité que le sperme alémanique

Filed under: Biologie, Canton de Fribourg, Europe, Reproduction, Santé, Sperme, Suisse — admin @ 5:00 am

Les Fribourgeois ont la plus grande quantité de spermatozoïdes par millilitre de sperme.

12 février 2010. – Selon une étude effectuée sur 1 500 recrues de l’armée suisse, la concentration de spermatozoïdes dans le sperme des Romands est plus élevée que pour les Alémaniques. Champions nationaux, les mâles fribourgeois en comptent en moyenne deux fois plus que leurs collègues bâlois, qui ferment la marche du classement.

Publiée par la Fondation pour l’andrologie, la biologie et l’endocrinologie de la reproduction (FABER) basée à Lausanne[1], cette étude porte sur le nombre, la mobilité et la forme des spermatozoïdes qui sont récoltés dans quatre centres de collecte situés près des places de recrutement militaire et où les échantillons sont directement analysés.

D’après l’un des responsables de la fondation, les résultats obtenus restent dans les normes, bien que s’inscrivant, dans les cas les plus bas, avec des valeurs entre 20 et 30 % inférieurs aux normes de référence définie par l’Organisation mondiale de la santé (OMS).

Les chercheurs tentent maintenant d’expliquer ces différences qui pourraient être dus à la mise en contact plus fréquent des mères avec des matières polychlorobiphéniles dans les régions industrialisées du pays, le tabagisme ou les accidents testiculaires. Les différentes hypothèses doivent encore être validées dans le cadre d’une étude soutenue par le Fonds national suisse de la recherche scientifique et dirigée par l’Office fédéral de la santé publique[2]. Un appel aux volontaires a été lancé dans le journal alémanique Tages Anzeiger afin d’augmenter le nombre d’échantillons jusqu’en 2011, année de fin prévue du projet.

Notes

Sources


  • Page
  • Page Suisse de Wikinews « Suisse »
  • de Wikinews.
This text comes from Wikinews. Permission is granted to copy, distribute and/or modify this document under the terms of the Creative Commons Attribution 2.5 licence. For a complete list of contributors for this article, visit the corresponding history entry on Wikinews.

February 6, 2010

Suisse : Gottéron est la septième équipe qualifiée pour les play-offs de hockey sur glace

Photographie de Julien Sprunger, joueur de Fribourg-Gottéron.

6 février 2010. – Grâce à sa victoire 3-1 contre Rapperswil, Fribourg-Gottéron est la septième des huit équipes qualifiées pour les pays-offs de la saison 2009-2010 de hockey sur glace en Suisse. De son côté, le Genève-Servette Hockey Club, qui lutte pour la première place du classement, a connu sa première défaite de l’année 2010 et a appris que son attaquant vedette Juraj Kolnik était suspendu pour sept matchs.

Après avoir été mené 1-0 à la fin du second tiers, les Fribourgeois ont dessiné leur victoire dans le dernier tiers grâce à Julien Sprunger, passeur pour Benjamin Plüss, qui a pu égaliser à la 48e minute et auteur du 2-1 à 4 minutes 30 de la fin du match. Avec 9 points d’avance sur le HC Bienne, le club est désormais assuré de faire partie du second tour de la saison.

La soirée a été moins joyeuse pour les Genevois : dans l’après-midi, le club a appris que son meilleur buteur allait écoper de sept match de suspension pour avoir touché la main de l’arbitre avec sa canne lors du match de dimanche dernier. Reto Steinmann, juge unique de la ligue suisse de hockey, a indiqué avoir tenu compte des excuses du joueur slovaque, pour réduire la peine de 10 matches de suspension prévue par l’article 550.f.1 du règlement de la Fédération Internationale. Le soir même, les Genevois se sont inclinés, pour la première fois de l’année, sur leur patinoire face à Zoug par 1-4, perdant ainsi quasiment tout espoir de reprendre la première place du classement au CP Berne, qui compte 6 points d’avance, mais un match supplémentaire.

La dernière des huit places qualificatives se disputera lors des trois dernières rencontres entre les clubs de Rapperswil, Bienne et Lugano.

Classement

  Équipe Matchs Pts
1 CP Berne 48 99
2 Genève-Servette HC 47 93
3 EV Zoug 47 89
4 HC Davos 47 87
5 ZSC Lions 47 84
6 Kloten Flyers 47 78
7 Fribourg-Gottéron 47 65
8 HC Lugano 47 63
9 HC Bienne 47 56
10 Rapperswil-Jona Lakers 47 54
11 SC Langnau Tigers 48 48
12 HC Ambri-Piotta 47 33

En vert, les équipes déjà qualifiées pour les play-offs et en rose celles condamnées aux play-out. Il reste trois tours à disputer.

Sources


Protectbriefcase.gif Cet article est archivé et n’est plus librement éditable. Vous pouvez demander des rectifications (interwiki à ajouter, retirer ou modifier, orthographe, grammaire ou autre) dans la page Wikinews:Intervention sur une page archivée.

  • Pages
  • Page Suisse de Wikinews « Suisse »
  • Page Hockey sur glace de Wikinews « Hockey sur glace »
  • de Wikinews.
This text comes from Wikinews. Permission is granted to copy, distribute and/or modify this document under the terms of the Creative Commons Attribution 2.5 licence. For a complete list of contributors for this article, visit the corresponding history entry on Wikinews.

January 15, 2009

Suisse : découverte d’un scandale sexuel entre jeunes à Fribourg

Filed under: Article archivé, Canton de Fribourg, Europe, Faits divers, Suisse — admin @ 5:00 am

Bord du lac de Neuchâtel, près d’Estavayer-le-Lac.

15 janvier 2009. – Lors d’une conférence de presse donnée à Fribourg, la juge d’instruction Yvonne Gendre, a indiqué mercredi « avoir ouvert une procédure pénale concernant quatre jeunes majeurs pour acte d’ordre sexuel avec des enfants », alors que 15 mineurs seraient également sous le coup d’une seconde procédure. Cette affaire, dont les investigations ne sont pas encore terminées, se serait déroulée dans la ville d’Estavayer-le-Lac, sur plusieurs mois jusqu’en novembre 2008 et impliqueraient deux jeunes filles agées de 14 ans.

Selon les premiers éléments de l’enquête, les deux jeunes filles auraient prodigué des fellations à une quinzaine de garçons agés de 15 à 18 ans, dans le but de pouvoir intégrer leur groupe. Les bénéficiaires de ces actes, sous identifiés, sont respectivement ressortissants des Balkans pour huit d’entre-eux et Suisses, pour quatre autres ; le groupe compte encore un Espagnol, un Portugais et un Cap-Verdien. Le principal accusé, un Kosovar de 17 ans, profitait de l’amour que lui portait l’une des deux jeunes filles pour qu’elle accorde ses faveurs à ses copains. Il a été mis en prévention pour actes « d’ordre sexuel sur une enfant, acte d’ordre sexuel sur une personne incapable de discernement et de résistance, contrainte sexuelle, abus de détresse, et instigation à commettre des actes d’ordre sexuel sur une enfant et sur une personne incapable de discernement et de résistance ».

Le canton avait déjà connu plusieurs affaires sordides ces dernières années, dont l’une, qui s’est déroulée à Schmitten, durant l’été 2005, avait démontré que sept jeunes hommes âgés de 17 à 20 ans avaient contraint deux jeunes femmes, dont l’une de 14 ans, à la prostitution. Elle avait déclaré « avoir été forcée à des actes sexuels par plusieurs jeunes hommes en été 2005 ». Sept avaient été identifiés. L’année suivante, une jeune femme au bénéfice d’une rente AI avait été violée à Bulle par six jeunes, donc quatre mineurs.

Sources


Protectbriefcase.gif Cet article est archivé et n’est plus librement éditable. Vous pouvez demander des rectifications (interwiki à ajouter, retirer ou modifier, orthographe, grammaire ou autre) dans la page Wikinews:Intervention sur une page archivée.
This text comes from Wikinews. Permission is granted to copy, distribute and/or modify this document under the terms of the GNU Free Documentation License, Version 1.2 or any later version published by the Free Software Foundation; with no Invariant Sections, no Front-Cover Texts, and no Back-Cover Texts. For a complete list of contributors for this article, visit the corresponding history entry on Wikinews.

Suisse : découverte d’un scandale sexuel entre jeunes à Fribourg

Filed under: Canton de Fribourg, Europe, Faits divers, Suisse — admin @ 5:00 am

Bord du lac de Neuchâtel, près d’Estavayer-le-Lac

15 janvier 2009. – Lors d’une conférence de presse donnée à Fribourg, la juge d’instruction Yvonne Gendre a indiqué mercredi avoir « ouvert une procédure pénale concernant quatre jeunes majeurs pour acte d’ordre sexuel avec des enfants », alors que 15 mineurs seraient également sous le coup d’une seconde procédure. Cette affaire, dont les investigations ne sont pas encore terminées, se serait déroulée dans la ville d’Estavayer-le-Lac sur plusieurs mois jusqu’en novembre 2008 et impliqueraient deux jeunes filles agées de 14 ans.

Selon les premiers éléments de l’enquête, les deux jeunes filles auraient prodigué des fellations à une quinzaine de garçons agés de 15 à 18 ans dans le but de pouvoir intégrer leur groupe. Les bénéficiaires de ces actes, sous identifiés, sont respectivement ressortissants des Balkans pour huit d’entre-eux et Suisses pour quatre autres ; le groupe compte encore un Espagnol, un Portugais et un Cap-Verdien. Le principal accusé, un Kosovar de 17 ans, profitait de l’amour que lui portait l’une des deux jeunes filles pour qu’elle accorde ses faveurs à ses copains. Il a été mis en prévention pour actes d’ordre sexuel sur une enfant, acte d’ordre sexuel sur une personne incapable de discernement et de résistance, contrainte sexuelle, abus de détresse, et instigation à commettre des actes d’ordre sexuel sur une enfant et sur une personne incapable de discernement et de résistance.

Le canton avait déjà connu plusieurs affaires sordides ces dernières années dont l’une, qui s’est déroulée à Schmitten pendant l’été 2005, avait démontré que sept jeunes hommes âgés de 17 à 20 ans avaient contraint deux jeunes femmes, dont l’une de 14 ans, à la prostitution. Elle avait déclaré avoir été forcée à des actes sexuels par plusieurs jeunes hommes en été 2005. Sept avaient été identifiés. L’année suivante, une jeune femme au bénéfice d’une rente AI avait été violée à Bulle par six jeunes, donc quatre mineurs.

Sources

This text comes from Wikinews. Permission is granted to copy, distribute and/or modify this document under the terms of the GNU Free Documentation License, Version 1.2 or any later version published by the Free Software Foundation; with no Invariant Sections, no Front-Cover Texts, and no Back-Cover Texts. For a complete list of contributors for this article, visit the corresponding history entry on Wikinews.

Suisse : découverte d’un scandale sexuel entre jeunes à Fribourg

Filed under: Article archivé, Canton de Fribourg, Europe, Faits divers, Suisse — admin @ 5:00 am

Bord du lac de Neuchâtel, près d’Estavayer-le-Lac.

15 janvier 2009. – Lors d’une conférence de presse donnée à Fribourg, la juge d’instruction Yvonne Gendre, a indiqué mercredi « avoir ouvert une procédure pénale concernant quatre jeunes majeurs pour acte d’ordre sexuel avec des enfants », alors que 15 mineurs seraient également sous le coup d’une seconde procédure. Cette affaire, dont les investigations ne sont pas encore terminées, se serait déroulée dans la ville d’Estavayer-le-Lac, sur plusieurs mois jusqu’en novembre 2008 et impliqueraient deux jeunes filles agées de 14 ans.

Selon les premiers éléments de l’enquête, les deux jeunes filles auraient prodigué des fellations à une quinzaine de garçons agés de 15 à 18 ans, dans le but de pouvoir intégrer leur groupe. Les bénéficiaires de ces actes, sous identifiés, sont respectivement ressortissants des Balkans pour huit d’entre-eux et Suisses, pour quatre autres ; le groupe compte encore un Espagnol, un Portugais et un Cap-Verdien. Le principal accusé, un Kosovar de 17 ans, profitait de l’amour que lui portait l’une des deux jeunes filles pour qu’elle accorde ses faveurs à ses copains. Il a été mis en prévention pour actes « d’ordre sexuel sur une enfant, acte d’ordre sexuel sur une personne incapable de discernement et de résistance, contrainte sexuelle, abus de détresse, et instigation à commettre des actes d’ordre sexuel sur une enfant et sur une personne incapable de discernement et de résistance ».

Le canton avait déjà connu plusieurs affaires sordides ces dernières années, dont l’une, qui s’est déroulée à Schmitten, durant l’été 2005, avait démontré que sept jeunes hommes âgés de 17 à 20 ans avaient contraint deux jeunes femmes, dont l’une de 14 ans, à la prostitution. Elle avait déclaré « avoir été forcée à des actes sexuels par plusieurs jeunes hommes en été 2005 ». Sept avaient été identifiés. L’année suivante, une jeune femme au bénéfice d’une rente AI avait été violée à Bulle par six jeunes, donc quatre mineurs.

Sources

Cet article est archivé et n’est plus librement éditable. Vous pouvez demander des rectifications (interwiki à ajouter, retirer ou modifier, orthographe, grammaire ou autre) dans la page Wikinews:Intervention sur une page archivée.
This text comes from Wikinews. Permission is granted to copy, distribute and/or modify this document under the terms of the GNU Free Documentation License, Version 1.2 or any later version published by the Free Software Foundation; with no Invariant Sections, no Front-Cover Texts, and no Back-Cover Texts. For a complete list of contributors for this article, visit the corresponding history entry on Wikinews.

February 2, 2008

Mgr Genoud demande pardon aux victimes de prêtres pédophiles

2 février 2008. – Suite à la révélation de plusieurs affaires de pédophilie dans son diocèse lors de ces derniers mois, l’évêque de Genève, Lausanne et Fribourg, Monseigneur Bernard Genoud, a tenu une conférence de presse à Fribourg pour prendre position et demander pardon aux victimes.

Lors de cette intervention qui est la première sur ce sujet depuis le mois de décembre 2007 lorsque la première affaire avait été révélée et que la revue catholique française Golias s’en était violemment prise au diocèse suisse, l’évêque s’est déclaré bouleversé devant les descriptions des victimes et a souligné le devoir de l’église à leur demander pardon « pour les manques de transparence, de clarté, de communication, voire de courage qui ont pu conduire, malheureusement, à des récidives ». Il a expliqué son propre silence en mettant en avant le rôle de l’official du diocèse, l’abbé Nicolas Betticher, en charge des questions juridiques et judiciaires qui est intervenu à sa demande ainsi que par le traitement de chimiothérapie qu’il suit actuellement.

Parmi les mesures mises en place, Mgr Genoud a annoncé la création d’une commission pluridisciplinaire destinée à gérer ces cas, dont la présidente est la fribourgeoise Françoise Morvant, ancienne juge d’instruction. Cette commission aura la mission d’enregistrer toutes les informations en rapport avec d’éventuels abus sexuels commis dans le cadre de la pastorale, de les vérifier, et d’établir un rapport à l’intention de l’autorité diocésaine.

Autre nouveauté, le clergé propose maintenant systématiquement aux victimes de se présenter devant la justice civile. À titre d’exemple, l’évêque a cité la hotline récemment mise en place et qui a déjà reçu les appels de quatorze personnes dont cinq ont pris rendez-vous et deux ont été reçues pour voir leur cas transmis à la justice civile de Fribourg et Genève.

Enfin, l’évêque a évoqué l’idée d’une banque de données répertoriant les prêtres à problèmes, reprenant ainsi une idée exprimée il y a cinq ans par le pape Benoît XVI, alors encore cardinal Ratzinger. Globalement, il s’est dit favorable au renforcement de la coordination entre les banques de données existant à tous les niveaux, du diocèse jusqu’à Rome.

Sources

Cet article est archivé et n’est plus librement éditable. Vous pouvez demander des rectifications (interwiki à ajouter, retirer ou modifier, orthographe, grammaire ou autre) dans la page Wikinews:Intervention sur une page archivée.
This text comes from Wikinews. Permission is granted to copy, distribute and/or modify this document under the terms of the Creative Commons Attribution 2.5 licence. For a complete list of contributors for this article, visit the corresponding history entry on Wikinews.

Powered by WordPress